Vie de parent

Le chômage temporaire corona pour les parents prolongé jusqu’au 30 juin

Bonne nouvelle pour les parents : si la classe de votre enfant, la crèche ou le centre d’accueil doit fermer car un cas de coronavirus y a été détecté, vous pouvez continuer à bénéficier du chômage temporaire corona pour les parents. Initialement prévu jusqu’au 31 mars, la mesure va être prolongée jusqu’au 30 juin.

Le chômage temporaire corona pour les parents est prolongé jusqu’au 30 juin

Le texte n’est pas encore formellement voté. Il doit encore être débattu au Parlement fédéral cette semaine et sera publié dans les jours suivants mais l’Office national de l’emploi (ONEM) a déjà annoncé le prolongement sur son site internet. Vous y retrouvez d’ailleurs tous les détails.

►►► Lire aussi : École : des fermetures de classe ciblées en fonction des contaminations

Le chômage temporaire corona vous permet d'être rémunérés à 70% de votre salaire. Certains employeurs compensent même les 30% restant. Un précompte professionnel de 15% est retenu sur ce montant. Le parent perçoit aussi un supplément de 5,63 € par jour en plus de son allocation de chômage. 

Il est donc mis en place si la classe, la crèche ou le centre d’accueil pour personnes handicapées que votre enfant fréquente doit fermer. Mais aussi dans le cas où votre progéniture se retrouve en quarantaine pour une autre raison, suite à un contact lors d’une activité extra-scolaire par exemple.

Notez que pour les couples de parents, les deux parents ne peuvent y avoir droit en même temps.

Marie-Laure Mathot

Sur le même sujet

Le chômage temporaire corona aussi pour les annulations de stages

Les informations se bousculent autour du chômage temporaire « Corona ». On savait déjà qu’il était prolongé jusqu'au 30 juin, voilà qu’à présent les parents pourront utiliser ce dispositif si le stage de leur enfant est annulé pour cause de mesures sanitaires durant les vacances de printemps. C’était une demande de la Ligue des familles.

 

Confinement renforcé : voici les mesures

Voici les mesures officielles décidées ce midi par le Comité de concertation. Mesure essentielle : les écoles à partir du niveau primaire sont fermées dès lundi.

 

Yves Coppieters : « D’un point de vue purement épidémiologique, laisser les maternelles ouvertes, ce n’est pas cohérent »

Suite aux mesures prises ce mercredi par le Comité de concertation, plusieurs questions nous ont été posées par les parents. Notamment sur les raisons qui ont poussé à telle ou telle décision. Notamment d’un point de vue épidémiologique. Les réponses, nous avons été les chercher du côté d’Yves Coppieters, épidémiologiste.

 

Chômage temporaire corona: l’employeur n’a pas le choix

En cette fin mars, il a été décidé de prolonger la possibilité de recourir, pour les salariés, au chômage temporaire si les parents sont confrontés à une fermeture d’école ou de crèche pour raisons sanitaires. Cette mesure a même été élargie. Elle est aussi de mise lorsque des stages de Pâques par exemple ont été annulés. Certains parents nous rapportent que leur employeur s’y opposent. Ce n’est pas légal

 

Stages annulés à Pâques : les précisions de l’ONEM

Comme nous vous l’annoncions la semaine dernière, si vous devez garder votre enfant suite à la non-tenue d’un « stage » durant les vacances de Pâques, vous pouvez recourir au chômage temporaire corona. À la veille de ce week-end, l’ONEM a publié des précisions à cet égard.