0/2 ans

Le lait de suite, c'est quoi ?

Jeune maman d'un bébé de 8 mois, je voudrais savoir ce que contient exactement le lait de suite. De même, quelle différence y a t-il entre un lait en poudre normal et un lait spécial « satiété » ? En quoi est-il plus « épais » ?

Le lait de suite, c'est quoi ?  - Thinkstock

Lorsque l’allaitement maternel n’est plus choisi, le lait de suite est tout indiqué chez les nourrissons qui bénéficient déjà d’une alimentation diversifiée.
Le lait de suite est élaboré à base de lait de vache auquel on apporte différentes modifications afin de le rendre mieux adapté aux besoins nutritionnels des nourrissons.
La teneur en protéines du lait de suite est moins élevée que celle du lait de vache. C’est mieux, puisque :

  • l’excès de protéines dépassant la capacité des reins, encore immatures chez les tout-petits jusqu’à l’âge de 2 ans, augmente les besoins en eau. Ainsi, lorsque le jeune enfant présente un peu de fièvre ou quelques vomissements ou épisodes de diarrhée, il se déshydrate plus sévèrement et plus rapidement s’il reçoit du lait de vache non adapté.
  • de plus, l’excès de protéines est l’un des facteurs de risque de voir se développer l’obésité ultérieurement.

Le lait de suite est enrichi de nutriments indispensables : fer, zinc, acides gras essentiels, entre autres.

Et le lait épaissi ?

Le temps du repas est un moment agréable pour le bébé. C’est ce qu’il veut dire lorsqu’il pleure devant un biberon vide. Or, souvent, on interprète les pleurs comme un signe de faim et donc un apport insuffisant.
Certains nourrissons ont tendance à boire trop rapidement. Souvent, c’est parce que la tétine dite « à trois vitesses » est mise en position 3 et que le lait est fluide. Le biberon se vide en quelques minutes. La capacité de l’estomac d’un enfant de 8 mois est de l’ordre de 180 ml. Donc un biberon de 200 ml bu en quelques minutes remplit tout à coup l’entièreté de l’espace disponible ! C’est l’une des causes des régurgitations et autres malaises digestifs. L’intérêt d’un lait de suite épaissi est de ralentir le débit et de normaliser le temps du repas, à condition de ne pas couper dans les tétines pour en augmenter à nouveau le débit.

Marie-Josée Mozin

Sur le même sujet

Et si je ne veux pas donner le sein ?

Rien ne vaut l'allaitement maternel pour le tout-petit. Mais si vraiment, vraiment, vous venez d’accoucher et vous ne vous sentez pas prête pour allaiter, faut-il quand même vous forcer à donner le sein ? Des mamans évoquent des pressions pour les pousser à abandonner le biberon au profit de l’allaitement… Enquête.

 

Le biberon donne une place au père

Face à la surinformation valorisant l'allaitement maternel, certains tentent de proposer un autre discours. C'est le cas de Philippe Béague, président de l'association Françoise Dolto.

 

De l’huile de palme dans les laits pour nourrissons ?

Le lait de mère est et restera pour très longtemps encore l’aliment de choix des nourrissons. Mais lorsque ce choix n’est pas possible, différents laits maternisés sont proposés. Lequel choisir, alors ? Et peut-on se fier à leurs qualités nutritionnelles ?