Vie de parent

Le printemps, aussi pour les dents !

Apprendre à nos enfants le soin de leurs petites dents : au Grand Hôpital de Charleroi, ce 28 mars, c'est le Printemps des dents. Toute la journée, les enfants des écoles découvrent les bons gestes pour rendre le brossage amusant. Révision pour les parents, sous forme de tour d’horizon des choses à faire dès qu'apparaissent les premières dents définitives...

Le printemps, aussi pour les dents ! - © Hôpital de Charleroi

Selon la Fondation pour la santé dentaire, la carie diminue parmi les enfants et les adolescents en Belgique, à l’image de la plupart des pays industrialisés. Mais il ne faut pas relâcher les efforts de prévention car certains pays connaissent un effet rebond d’apparition de caries tant les agressions liées à la malbouffe se multiplient.
Il ne suffit donc pas d’aller chez le dentiste avec son enfant. Il faut aussi l’éduquer à prendre soin de ses quenottes, à se brosser les dents au moins deux fois par jour avec une brosse à dents et un dentifrice adaptés à son âge et à pouvoir dire non à la malbouffe et aux boissons sucrées (par exemple : boire de l’eau, mais sans grenadine !).

Dents de lait : plus fragiles

Les premières molaires définitives apparaissent vers l’âge de 6 ans. Les dernières dents de lait, elles, restent en place jusqu’à l’âge de 12 ans environ et, durant tout ce temps, elles sont bien utiles pour sourire, manger, bien articuler… Il est donc primordial de bien s’en occuper. Il faut savoir que l’émail des dents de lait est plus fragile que celui des dents définitives et que les caries s’y installent plus facilement.
La Fondation pour la santé dentaire préconise une première visite chez le dentiste dès l’âge de 2 ans. Les visites - gratuites pour les moins de 18 ans - auront lieu tous les six mois. D’un point de vue plus pratique, assurez-vous que votre dentiste applique les honoraires conventionnés.

Quelle brosse à dents pour Juliette ?

À chaque âge correspond une brosse spécifique qui permet de s’adapter à la morphologie de l’enfant. La taille de la tête de la brosse est importante. Trop grande, elle risque d’être difficile à utiliser. Munie d’un manche antidérapant, elle tiendra mieux en main.
Si vous utilisez une brosse à dents électrique pour vous, sachez que de nombreuses marques proposent des brosses électriques adaptées aux enfants. Le brossage devient à la fois ludique et efficace, certaines sont équipées d'un minuteur musical, d’autres d’une fonction Easy Start qui permet d’augmenter progressivement la puissance du brossage. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de changer de brosse à dents tous les trois mois ou plus vite si les poils sont déformés.

Quel dentifrice pour Jules ?

Faut-il choisir un dentifrice spécial junior ? La réponse est oui, car il contient un dosage en fluor plus important. À partir de 6 ans, la concentration en fluor se situera entre 1 000 et 1 500 ppm de fluor.
Il est important que Jules choisisse son dentifrice lui-même, celui qui lui convient le mieux, en fonction du goût et de la consistance du produit, pour que la corvée du brossage devienne un plaisir. Qu’il soit au goût « bubble », mentholé, anisé, fraisé, de texture gel très douce ou plus épaisse, il y en a pour toutes les envies.
Demandez conseil à votre pharmacien, il pourra vous donner quelques échantillons à tester avant d’acheter. Sachez qu’au-delà de 6 ans, la quantité de dentifrice doit recouvrir la moitié de la brosse.

La guerre aux bactéries

Le brossage élimine la couche de bactéries qui se développent sur les dents. Ce sont ces bactéries qui transforment les sucres en acides, acides qui déminéralisent les dents et initient la carie. Les bactéries se multiplient à une vitesse impressionnante et la dent constitue une surface merveilleuse où elles aiment s’accrocher.
L’objectif du brossage quotidien est donc de ramener la quantité de bactéries en bouche au niveau le plus bas et cela sur toute la surface de chaque dent. Un travail à recommencer chaque jour, au moins deux fois, sous peine de laisser les bactéries gagner le combat. Le temps de brossage recommandé est de trois minutes par brossage.
Depuis plusieurs années, à l’école 17 à Schaerbeek, de la 1re à la 3e maternelle, les enfants se brossent les dents après avoir mangé leur repas du midi. Un papa bricoleur a donné un coup de main pour l’installation de deux éviers supplémentaires. L’institutrice organise et les grands aident les petits. Une bonne idée à proposer à l’association des parents de l’école de votre enfant ! Autre projet possible, une fontaine d’eau pour ne plus devoir transporter sa gourde. Pour en savoir plus, visitez sourirepourtous.be.

Juliette est tombée sur les dents !

Avec leur fâcheuse habitude de courir les mains dans les poches, nos enfants font vite connaissance avec le dentiste. Plus de la moitié d’entre eux s’abîment une dent en tombant. Et même si ce n’est qu’une dent de lait, il faut réagir au plus vite.
La dent est cassée : l’accident le plus fréquent. Tout en prenant soin de l’enfant, essayez de retrouver le morceau de dent fracturé car le dentiste peut le recoller avec de la résine composite. Si le morceau est retrouvé, placez-le dans l’humidité (de l’eau ou du lait) et prenez immédiatement contact avec le dentiste, celui-ci pourra se prononcer sur les éventuelles conséquences à long terme.
La dent bouge : ne la touchez surtout pas et évitez de faire des bains de bouche. Les dents des petits sont d’autant plus fragiles que les racines des dents définitives continuent de pousser pendant trois ans après leur apparition. Consultez le dentiste.
La dent est tombée : il faut consulter en urgence un chirurgien-dentiste qui pourra la replacer et la solidariser à la dent d’à côté. Pour ce faire, la dent expulsée doit être conservée telle quelle dans du lait ou du sérum physiologique. La dent ne devra surtout pas être grattée ou rincée afin de protéger les terminaisons nerveuses. Les conséquences d’une expulsion seront moindres sur une dent de lait. Le trou est alors laissé béant. Il faudra cependant faire un contrôle radiologique pour s’assurer que la dent définitive a toujours une place suffisante pour pousser.

Karin Mantovani

En pratique

PROTÉGEZ SES DENTS…

► Apprenez-lui à ne pas boire avec un récipient en verre dans un environnement où il peut être bousculé. Le moindre choc pourrait déboucher sur une fracture de l’émail.
► Certains sports imposent le port d’un protège-dents : le hockey, par exemple.
► Le vélo est responsable de nombreux accidents dentaires. Apprenez aux enfants à bien anticiper le freinage.
► Méfiance sur la glace à pied ou à patins : les glissades sont brusques et le sol très dur.
► Défendez-lui de courir sur le bord de la piscine et mettez-le en garde côté plongeon, le fond est parfois plus près qu’on ne le croit.
► Dites-lui de regarder devant lui quand il marche, les trottoirs sont jonchés d’obstacles.
► Expliquez-lui que marcher ou courir les mains dans les poches pose un problème s’il trébuche : il n’aura pas le temps, pour se rattraper, de sortir les mains des poches.

Sur le même sujet

Dentiste : deux consultations gratuites par an, dès 2 ans

Un suivi régulier de la dentition doit débuter dès la petite enfance. Conscient de son importance, l'INAMI rembourse intégralement les consultations chez le dentiste jusqu'à l'âge de 18 ans, à raison de deux visites par an.

 

Des caries, même chez les tout-petits !

À peine sorties et déjà menacées par des sucres et des bactéries ! Les petites dents de nos bébés demandent un peu de soin sous peine d’être cariées ou, pire, déminéralisées. 

 

La petite souris, cette précieuse amie

Souvenez-vous : enfant, après chaque éboulement dentaire, vous vous couchiez rêvant à ce que vous trouveriez dès potron-minet. Le célèbre rongeur vous gâtait. Vous voilà à présent parent et la petite souris est de retour dans votre vie. Mais qui est-elle ? Où vit-elle ? Comment préparer son arrivée ? Et surtout, comment s’en faire une alliée ? Autant de questions qui vont trouver réponse au travers de témoignages de parents et du dentiste Stéphane de Quénetain qui collabore souvent avec le muridé.

 

Les dents m’en tombent

Un signe du temps qui passe ? Ces gracieuses petites perles dans la bouche de vos enfants qui tombent les unes après les autres. Heureusement, il existe toutes sortes d’événements autour de cela : la petite souris et ses pièces mystérieuses, la repousse, les jeux autour des trous. Et côté santé ? On ouvre grand la bouche, sous l’œil expert du dentiste Stéphane de Quénetain.