6/8 ans

Les dents m’en tombent

Un signe du temps qui passe ? Ces gracieuses petites perles dans la bouche de vos enfants qui tombent les unes après les autres. Heureusement, il existe toutes sortes d’événements autour de cela : la petite souris et ses pièces mystérieuses, la repousse, les jeux autour des trous. Et côté santé ? On ouvre grand la bouche, sous l’œil expert du dentiste Stéphane de Quénetain.

Les dents m’en tombent

Quelle animation dans le museau de vos petits ! Huit incisives, quatre canines, huit molaires. Un total de vingt dents de lait que vous avez souvent eu peine à voir pousser.
Dans le jargon professionnel, on parle de dents « temporaires » contre celles qui les remplaceront, les « définitives ». En théorie, les incisives sont les premières à tomber, celles de côté suivent un peu plus tard.

Dent pour dent

Drôle de chose. Nous autres, adultes, conservons tous un souvenir ému de nos chutes dentaires, alors qu’au final, en termes purement dentaire, « c’est un non-évènement » explique Stéphane de Quénetain. Il y a néanmoins quelques réflexes à adopter : « On continue le brossage, deux fois deux minutes par jour. On conserve une alimentation normale, jusqu’à ce que la dent soit douloureuse. On fait en sorte que l’enfant ne s’arrache pas seul son croc. Et, surtout, on lui recommande de se laver les mains, car il va passer son temps - avant et après la chute - les doigts dans le gosier. On évite le bain de bouche aussi, ils sont encore trop petits pour cela. »
Un bon brossage, qu’est-ce ? À cet âge-là, vos petits se brossent juste la denture, c’est suffisant. La technique gencive d’abord et dent ensuite (dite du rouleau) viendra plus tard. Mais rien ne vous empêche de les initier à cette méthode. Plus tôt on prend soin de ses gencives, mieux c’est.
Un petit rappel sur le pourquoi du comment. Le germe de la « définitive » pousse dans le fond de la mâchoire. La dent de lait perd son attache à l’os, elle ne tient plus que par la racine. Ce qui fait que votre petit ne souffre pas quand elle tombe.
Une fois la temporaire tombée, la définitive peut sortir dès le lendemain. « Ce qui est très rare. Tout dépend de l’alignement des dents. En moyenne, la repousse se fait en deux mois », analyse notre dentiste.
À quel âge se produit cette mutation ? Là encore, tout dépend de la croissance de votre chérubin. La chute peut commencer vers 6-8 ans ou parfois plus tard, jusqu’à 10-12 ans. Pas d’inquiétude donc si la chute est tardive chez vos petits.

Que dire à son petit édenté ?

Les enfants sont évidemment très amusés par ce phénomène. Ils posent quelques questions, auxquelles les parents n’ont pas toujours de réponses. La plus fréquente : pourquoi les dents tombent-elles ? Vous n’allez peut-être pas vous lancer dans les explications de racines et de germes, ils n’y comprendraient certainement pas grand-chose.
« On peut leur dire tout simplement qu’ils grandissent, recommande Stéphane de Quénetain. Le visage croît, ils vont avoir des dents plus étendues. C’est un phénomène normal et naturel et c’est très bien pour manger de la viande ! »
Et quid de la petite souris, on entretient le mythe ? « J’y suis absolument favorable. Il y a des histoires mignonnes dans d’autres cultures. J’ai, par exemple, de jeunes patients qui montrent leur ‘dent d’âne’ au soleil pour l’échanger contre une ‘dent de gazelle’. C’est bien de ritualiser ce moment. Après, en tant que dentiste, je n’offre jamais de cadeaux aux enfants qui passent dans mon cabinet. Tout simplement parce que je considère que c’est une chance d’avoir un accès aux soins gratuits. » (Voir encadré)

Elles ne tombent pas ?

Parfois, les dents ne chutent pas. Les causes sont alors potentiellement nombreuses. Souvent pour une question d’agénésie dentaire, autrement dit le germe ne s’est pas formé. « Il faut donc une hygiène parfaite pour garder la dent le plus longtemps possible. Elle est fragile à cause de sa racine courte. J’ai des patients de 80 ans qui ont encore des dents de lait. »
Autre raison, ce que l’on appelle la canine incluse. Elle ne sort pas et reste dans l’os sous la gencive. Cela passe souvent inaperçu, d’autant plus si votre petit consulte rarement son dentiste. Voilà pourquoi il est fondamental de bien respecter les visites de contrôle.
Enfin, dernier cas, il arrive que les dents de lait soient tellement serrées que les temporaires sont maintenues les unes par les autres, empêchant la définitive de sortir. « Au moindre doute, il faut consulter, rappelle Stéphane de Quénetain. Si la dent est très mobile, mais ne tombe pas après un certain temps, votre dentiste peut s’en charger en deux minutes. Côté soin, en cas de douleurs, vous pouvez administrer de l’ibuprofène ou du paracétamol. Pour les gencives, un gel adapté, comme le Gengigel par exemple, est vraiment très bien. En plus, l’enfant est ravi, on s’occupe de lui ! ». Ce qui lui évitera peut-être, lorsqu’il se remémorera ces charmantes épreuves, d’avoir une dent contre vous !

Yves-Marie Vilain-Lepage

En savoir +

Des soins gratuits

La prise en charge des soins dentaires est remboursée à 100 % chez tous les dentistes agréés, jusqu’à 18 ans. En plus, tous les parents peuvent avoir recours au tiers-payant qui permet de ne pas avancer la somme dont ils se font rembourser. Plus d’excuses !

En pratique

À lire à vos enfants

  • Comment j’ai trompé la petite souris, Claire Ubac et Alice Charbin, Nathan. Des petites filles attendent avec impatience de perdre leur première dent de lait. Cela arrive mais, le soir venu, impossible de mettre la main dessus pour la glisser sous l’oreiller. Zut !
  • La dent de lait, Rose Impey et Katharine Mc Ewenn, Hatier jeunesse.
    Zazie la petite sorcière a une dent qui bouge. Et, bien sûr, elle ne veut pas tomber. La solution ? Un peu de magie, peut-être…
Sur le même sujet

Dentiste : deux consultations gratuites par an, dès 2 ans

Un suivi régulier de la dentition doit débuter dès la petite enfance. Conscient de son importance, l'INAMI rembourse intégralement les consultations chez le dentiste jusqu'à l'âge de 18 ans, à raison de deux visites par an.

 

Des caries, même chez les tout-petits !

À peine sorties et déjà menacées par des sucres et des bactéries ! Les petites dents de nos bébés demandent un peu de soin sous peine d’être cariées ou, pire, déminéralisées. 

 

Jules a-t-il besoin d’un appareil dentaire ?

Ses dents ne sont pas bien alignées, il vous semble qu’elles partent dans tous les sens, qu’il a du mal à mastiquer correctement ? Pour faire le point sur les besoins de Jules, prévoyez une visite chez l’orthodontiste dès ses 8-9 ans.

 

Le printemps, aussi pour les dents !

Apprendre à nos enfants le soin de leurs petites dents : au Grand Hôpital de Charleroi, ce 28 mars, c'est le Printemps des dents. Toute la journée, les enfants des écoles découvrent les bons gestes pour rendre le brossage amusant. Révision pour les parents, sous forme de tour d’horizon des choses à faire dès qu'apparaissent les premières dents définitives...