Vie de parent

Les devoirs : 39 % des parents sont pour les devoirs faits à l’école avec prolongation du temps passé en classe...

... et 39 % des parents sont pour les devoirs faits à l’école sans prolongation du temps passé en classe !

► 26 % des parents en moyenne sont sans avis, que ce soit avec ou sans prolongation du temps passé à l’école.
►  35 % des parents en moyenne sont contre les devoirs à l’école, que ce soit avec ou sans prolongation du temps passé à l’école

(Les parents interrogés ont au moins un enfant scolarisé en maternelle et/ou en primaire.)

Les devoirs : 39 % des parents sont pour les devoirs faits à l’école avec prolongation du temps passé en classe...

Les parents témoignent

Willem, trois filles de 4, 7 et 13 ans
« Je trouve que c’est une bonne idée que les enfants passent du temps à l’étude et que, une fois passé le portique de l’école, ils n’aient plus à penser aux contraintes scolaires. J’y vois un avantage : qu’ils soient tous aidés de la même manière. C’est marrant que ça enthousiasme aussi peu les parents. »

Barbara, deux enfants de 9 et 13 ans
« Je pense que ce qui fait peur à ceux qui sont contre, c’est ‘l’heure de plus pour mon gosse à l’école’. Et ça, je comprends. On le voit avec les journées qui raccourcissent, ça peut-être long et déprimant pour les mômes, surtout les plus fragiles. Pour ceux qui n’aiment pas l’école, ça peut être même très difficile à accepter. Mais en dehors de ça, il y a de bons côtés à cette proposition. Les gamins, gamines peuvent travailler ensemble, ils sont aidés, entourés, tous logés à la même enseigne. Et puis, soyons honnêtes, pour les parents, c’est trop cool. Une corvée de moins ! »

 Gustave, quatre enfants, de 9 à 20 ans
« Pour ma part, je n’aimerais pas qu’ils fassent les devoirs ailleurs qu’à la maison. Même si ça semble moins égalitaire. Ceci dit, nous sommes amis avec une famille de primo-arrivants. Je sais que ça leur apporte beaucoup de faire les devoirs à la maison avec leurs enfants. Ça leur permet de repartir sur des bases pour tout ce qui concerne l’écriture, la lecture, mais aussi l’histoire et d’un point de vue plus général, c’est une fenêtre sur la société dans laquelle ils vivent. Mais pour moi aussi, c’est le cas. J’ai un bon niveau d’études et j’apprends pourtant beaucoup avec les devoirs à la maison. »

Momo, trois enfants de 4, 7 et 9 ans
« Je n’ai pas fait beaucoup d’études. Je fais beaucoup de fautes et je ne lis jamais. Et franchement, je m’y suis mis avec ma femme et mes enfants à l’occasion des devoirs. Surtout avec mon fils aîné. C’est top. J’apprends beaucoup et mes mômes sont fiers que leur papa suive ce qu’ils font en classe. Donc, les devoirs à la maison, oui. Trois fois oui, même ! »

Olida, des jumeaux de 14 ans
« Holala… si je suis pour ou contre ? Rrr, je ne sais pas. Par tradition, je trouve ça bien. Mais la société évolue à une telle vitesse, les outils de nos enfants devraient être tellement optimisés. D’un côté, je suis favorable à plus d’expérimentation, parce qu’il y a clairement quelque chose qui ne va pas dans l’école francophone. D’un autre côté, je trouve que les devoirs sont un thermomètre important pour prendre la température de ce qui se passe chez nos enfants en classe. »

Ce qu’en pense la Ligue des familles…

39 % des parents sont pour les devoirs à l’école, que ce soit avec ou sans prolongation du temps passé dans l’établissement scolaire. Le débat sur l’internalisation des devoirs au temps scolaire est très clivé puisque presque autant de parents s’opposent aux devoirs faits à l’école.

La Ligue demande à revoir les rythmes de la journée scolaire en prenant en compte les séquences d’apprentissage durant lesquelles les élèves sont les plus réceptifs. Les enfants resteraient jusqu’à 17h, mais le nombre de cours demeurerait inchangé. Ces nouveaux horaires comporteraient des temps de récréation plus longs et incluraient le temps de midi comme temps pédagogique.

Myriam Katz et Yves-Marie Vilain-Lepage

Sur le même sujet

De nouveaux rythmes scolaires, pour plus de bien-être

La Ligue des familles soutient une réforme des rythmes scolaires, mise à l’agenda dans le cadre du Pacte d’excellence. L’association comprend les craintes et interrogations des parents et défend son idée.