Vie de parent

Les devoirs : 46 % des parents jugent normal que leur enfant passe une heure par jour à faire ses devoirs

7 enfants sur 10 ont des devoirs à domicile et 4 sur 10 passent en moyenne près de 6 heures par semaine à les faire.
(Les parents interrogés ont au moins un enfant scolarisé en maternelle et/ou en primaire)

Les devoirs : 46 % des parents jugent normal que leur enfant passe une heure par jour à faire ses devoirs

Les parents témoignent

Mickael, trois enfants de 8 à 12 ans
« Un parent sur deux se montre favorable à une heure de devoirs par jour ? J’aurais dit plus. Pour le moment, c’est le meilleur moyen qu’on a trouvé pour apprendre les leçons aux enfants, non ? Je ne dis pas de bêtises, au moins, je ne vais pas passer pour un vieux machin ? »

Apoula, deux filles de 10 et 14 ans
« J’ai du mal à quantifier, mais je pense que mes filles passent plus d’une heure par jour à faire leurs devoirs. Je trouve ça plutôt normal. Ce n’est pas beaucoup comparé à certains pays. J’ai entendu parler des classes inversées. En gros, les devoirs et les exercices se feraient en cours et les apprentissages à la maison. Je trouve ça étrange de vouloir tout changer, tout le temps. On dirait que c’est pour masquer les limites d’un système. »

Sophie, une fille de 10 ans
« Mes années scolaires sont un lointain souvenir, mais j’ai le sentiment d’avoir bossé plus que ça. Se lancer dans une rédaction, faire des exercices de calcul, les conjugaisons, ça prend du temps. On ne fait pas tout bien en une heure, et puis allez, hop, une douche, une soupe et au lit. Dieu merci, on n’est pas des machines. On papillonne, on repense à sa journée, on gribouille le nom de son amoureux sur son bureau. Qui en garde un mauvais souvenir, de ses devoirs, sérieusement ? Pas moi en tout cas. »

Nicolas, deux enfants de 8 et 10 ans
« Franchement, je ne sais pas quoi en penser. Je trouve qu’il y a des sujets plus importants que la question du temps des devoirs. Une fois que les problèmes de transport, de frais scolaires, de bonne ambiance en cours, de sécurité à la récré et surtout d’égalité des établissements seront abordés, on pourra chronométrer nos enfants sur le temps passé à bûcher si vous voulez. On est tellement loin d’une école parfaite que cette question me paraît secondaire. »

Salvador, trois enfants de 6, 8 et 10 ans
« Et alors, vous voulez que je dise quoi ? Que c’est trop, qu’il faut arrêter de les faire travailler ? Comment vous allez leur donner le goût de l’effort s’il n’y a plus de devoirs ? Une heure par jour, c’est rien. Et si on arrêtait de leur mettre des trucs comme ça dans le crâne ? On vit dans une société où les choses sont dures et où il faut gagner son pain et remettre ça chaque jour. Ça a toujours été ainsi, ça sera toujours comme ça. »

Didier, une fille de 12 ans
« Six heures, ça fait moins d’une heure par soir du coup, si on compte les week-ends. C’est à peu près ça, chez nous. Voire un poil moins. Mais beaucoup plus si vous comptez les heures passées au téléphone avec les copines de classe ! »

Tatiana, deux garçons de 9 à 14 ans
« J’ai l’impression que mes gamins travaillent plus que ça. C’est dur à dire. Parce qu’on approfondit beaucoup les leçons. Si on se tape un documentaire pour illustrer une leçon d’histoire, une visite de musée, sans compter les heures passées sur internet pour vérifier et creuser les infos, ça fait bien sûr plus de six heures. Mais bon, on s’en fiche, un parent ne compte pas ses heures. Même si ça pourrait être une excellente idée… »

 Vincent, deux filles de 10 et 12 ans
« 7 enfants sur 10 triment à la maison ? Et qu’est-ce qu’ils font, les autres ? (Ndlr : des parents lui suggèrent qu’ils font les devoirs à l’école, par exemple). Trop bien ! Comme ça, tu les récupères et t’as plus rien n’à faire. Ils ne font pas le repas et le brossage des dents aussi, à l’école ? »

Chantal, grand-mère de quatre petits-enfants de 6 à 17 ans
« C’est moi qui me colle aux devoirs puisque l’école est juste à côté de la maison. Je termine le boulot, je vais chercher les petits. Mon mari s’occupe des matières scientifiques et moi, du reste. On adore. On a l’impression d’être redevenus des parents. Mes enfants s’occupent des devoirs du week-end. Ils aiment bien ce moment, ça les rassure. Mais ils ont de moins bonnes notes que nous ! »

Jean-Luc, deux enfants de 8 et 12 ans
« On fait partie de cette majorité écrasante qui est pour les devoirs et on adore ça. On réapprend plein de choses et c’est vraiment une manière de garder la main sur ce qui se passe en classe. Ça ne se déroule pas sans quelques heurts, parfois on se dit qu’on ferait bien d’autres choses… Mais plus les années passent et plus ça nous pousse à réfléchir. On entraîne nos neurones comme un muscle. »

Ce que la Ligue en pense…

37 % des parents jugent que deux heures de devoirs par semaine est insuffisant. Ils restent donc attachés au travail à la maison. Mais attention, ce temps ne peut quand même pas trop mordre sur la vie familiale. En effet, dès qu’on envisage une heure et demi de devoirs et plus, seuls 10 % des parents répondent que cette durée est adaptée.