Vie de parent

Les fournitures scolaires : vous êtes 54 % à refuser de payer les manuels scolaires

Les fournitures scolaires regroupent le petit matériel (des crayons aux cahiers en passant par la calculatrice), les revues et manuels scolaires, bref, les outils pour suivre les cours. Différentes questions vous étaient posées, pour sonder à la fois votre avis sur la liste des fournitures scolaires (exagérée ou non ?) et ce qu’il faudrait mettre en place, selon vous, pour améliorer le système.

Les fournitures scolaires : vous êtes 54 % à refuser de payer les manuels scolaires - Thinkstock

Vous ne voulez pas payer…

Pour certains frais, vous êtes une majorité à refuser de payer, même une petite partie. Le matériel qui sert uniquement à l’étude (les livres, les photocopies) ne devrait rien (ou presque rien) vous coûter. C’est selon vous une mission de l’école de fournir ce matériel à vos enfants. Trois postes n’ont pas grâce à vos yeux :

Le journal de classe :
vous êtes 64% à penser que ce n’est pas à vous de payer le journal de classe. Votre grogne concernant ces frais aurait-elle été déjà (un peu) entendue ? Depuis quelques années, les différents ministres de l’Enseignement sont intervenus pour limiter les frais dans ces domaines.
Depuis le 1er septembre 2007, l’école ne peut plus demander aux parents de payer le journal de classe. Il nous revient cependant que certains établissements continuent à vous demander de participer à ces frais.

Les manuels scolaires :
v
ous êtes 54%  à ne pas vouloir prendre en charge les manuels scolaires. Concernant les manuels scolaires, seuls les frais pour les prêts de livres sont en principe autorisés pour l’enseignement secondaire. Vous êtes encore nombreux à nous prévenir que certaines écoles vous facturent malgré tout ce genre de frais.

Les photocopies :
vous êtes 45% à penser que les photocopies ne devraient rien vous coûter.  Il est tout aussi interdit de demander des frais de photocopies en primaire depuis le 1er septembre 2007. En secondaire, ces frais sont limités à 75 €. La ministre Simonet souhaiterait cependant augmenter ce plafond d’une vingtaine d’euros supplémentaires. Une mesure qui visiblement ne ferait pas plaisir à la majorité d’entre vous.

Vous êtes prêts à payer…

Pétris de bonne volonté, les parents ? Plutôt oui, au regard des premiers résultats. Pour chaque type de fourniture scolaire, nous vous avions demandé si vous étiez prêts à payer tout, une grande partie, une petite partie ou rien du tout. Vos réponses sont sans équivoque.

Matériel d’écriture :
45 % d’entre vous sont disposés à tout payer et 24 % sont prêts à payer une grande partie.  Les chiffres sont légèrement plus hauts encore pour le matériel concernant le cours de math. 46% d’entre vous sont d’accord de prendre en charge la calculatrice, le compas et toutes autres fournitures du genre et 25% sont prêts à en payer une majeure partie. Autant dire que vous êtes 7 sur 10 à être d’accord de payer le gros du matériel scolaire sur votre cassette personnelle.  Bien sûr, il y a ceux qui ont peut-être davantage de difficultés pour nouer les deux bouts à la fin du mois. Ils sont 8% à refuser catégoriquement de donner le moindre sous pour les crayons, cahiers, etc. (Idem ou presque pour le matériel de math). À l’école de fournir ce matériel scolaire gratuitement. Quand on rajoute à ces répondants les 21% qui jugent que seule une petite partie des frais leur incombent, on observe quand même que près de 3 répondants sur 10 souhaiteraient que l’école propose de prendre en charge les frais de fournitures scolaires.

Equipement sportif :
28% d’entre vous sont d’accord de le payer et 27% acceptent d’en payer une grande partie.  Mais vous êtes 15 % à revendiquer la gratuité des chaussures, shorts, T-shirts, bref l’ensemble du matériel sportif. Décidément, l’école est là, avant tout, pour apprendre à lire et à écrire. Le sport, lui, semble plutôt périphérique. Il n’en reste pas moins que vous avez une nette propension à accepter de payer les frais scolaires en matière de fournitures. Cela tiendrait-il au fait qu’il s’agit de petites sommes ? Et que certaines de ces fournitures sont utilisées bien au-delà de l’école : ainsi le sac de sport qui est également utilisé lors des stages et clubs de sport ?  À voir…

Vous voulez pour les fournitures scolaires…

Vous êtes nombreux à vouloir un encadrement de ces commandes de fournitures.

  • 37 % désirent un système forfaitaire identique pour chaque école
  • 24 % désirent un plafond  de coût
  • 19 % pensent que les fournitures devraient être entièrement gratuites

En revanche, vous n’êtes plus que 6% à revendiquer la liberté de choix totale de l’école et 9 %, à plébiscité celle des parents.  
D’autre part, plus vous êtes âgé, plus vous estimez le cadre des dépenses nécessaire : 28 % des moins de 30 ans pensent que le système doit être forfaitaire et identique contre 42 % pour les plus de 50 ans.
Dans le même ordre d’idées, 12 % des moins de 30 ans pensent que les fournitures devraient être gratuites, mais cette proportion monte à 24 % pour les plus de 50 ans.
Le contraste pour les jeunes parents entre la crèche et l’école est tel – l’allègement du budget est réel - que l’on peut facilement imaginer que la facture de maternelle leur semble presque légère ! 

Une liste trop chargée

54% d’entre vous trouvent que la liste des fournitures scolaires demandées par l’école… est exagérée.  Votre avis sur la liste des fournitures dépend aussi de vos revenus : près de 2/3 des répondants avec un revenu plus faible trouvent la liste des fournitures scolaires trop chargées. Logique ! Proportionnellement, le poids de ces frais est plus élevé dans des petits budgets que dans des plus grands budgets.
Côté famille monoparentale, on observe que 52% des mamans solos regrettent, au même titre que la moyenne des répondants, de recevoir une liste de fournitures scolaires trop lourde. Par contre, les papas solos semblent moins tracassés puisqu’ils ne sont que 36% à trouver la liste trop exagérée.

28 % ne s’en plaint pas. Notons que plus vous avez d’enfants, moins vous trouvez exagérée la liste demandée par l’école. Si vous avez 3 enfants ou plus, vous êtes mêmes majoritaires à le penser  (48 % contre 45 %). Sans doute, les fournitures utilisées pour le premier passent-elles au deuxième puis au troisième. Cela s’appelle du recyclage, ce qui fait baisser la facture de la rentrée des classes.

18 % n’a pas d’avis !

Michaël Verbauwhede

Zoom

Et les enseignants ? Ils sont 49 % à trouver que la liste des fournitures scolaires n’est pas trop exagérée. Normal s’ils ont répondu d’abord en tant que prof, la plupart d’entre eux désirant sans aucun doute dispenser un enseignement de qualité qui nécessite un matériel adéquat.

Autant savoir

Frais interdits : où se plaindre ?

Si vous avez constaté une infraction aux règles et que vous souhaitez la signaler, n’hésitez pas à contacter :

Sur le même sujet

Voyages scolaires et excursions :

Les voyages scolaires, excursions et classes vertes (ou de neige) sont souvent des opportunités en or  pour les enfants de s’ouvrir au monde. Pour certains, c’est parfois l’occasion unique d’aller à la mer ou au ski. Mais, parfois, l’addition est salée et certains s’inquiètent du risque de dérives, surtout en secondaire. Nous avons voulu en avoir le cœur net : quel est pour vous l’objectif des voyages scolaires ? 

 

Soutien scolaire : Vous êtes 65% à souhaiter du soutien scolaire gratuit à l’école

Il existe évidemment différents formules pour le soutien scolaire. A côté des cours de rattrapage organisés par l’école, vous trouvez aussi des écoles de devoirs ou des sociétés privées qui organisent des cours de remédiation. N’oublions pas non plus les cours de logopédies pour les plus jeunes compris souvent dans ce même budget. 

 

Alimentation à l’école : plus de sodas à l’école : vous êtes 67% à être d’accord

La qualité de l’alimentation des enfants et des jeunes est un enjeu de santé publique. Près d’un adolescent sur cinq est en surcharge pondérale ou est obèse. L’école a un rôle à jouer à ce niveau. Les enfants y passent au moins la moitié de leur journée et y prennent des repas. Une nourriture de qualité à l’école les aide donc à être en bonne santé et à apprendre les bases d’une alimentation saine.

 

Réduire les frais de l’école, ça vaut le coût

Réduire les frais scolaires : nous avions promis de ne pas lâcher le morceau.  Engagement tenu !  Nous maintenons le cap vers un seul objectif : faire bouger concrètement les choses à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour diminuer les coûts scolaires dans toutes les écoles. L’enquête citoyenne que la Ligue des familles a menée, avec l’appui de l’institut Dedicated, donne une indication claire : 6 personnes sur 10 pensent que les frais de fournitures scolaires sont excessifs.

 

Frais scolaires : un pas plus loin

L'adage nous dit que la persévérance est avantageuse. La Ligue des familles l'a bien compris, au point qu'elle ne se contentera pas d'une première victoire. La diminution des frais scolaires est une bataille que nous menons depuis des années. Et qui porte ses premiers fruits... Marie-Dominique Simonet, la ministre de l’Enseignement, a annoncé un plan d'action pour réduire la facture scolaire. Des avancées réelles sont en perspective, d'autres restent à conquérir. La Ligue des familles est déjà un pas plus loin. Et tenace, résolument.

 

Achat de fournitures scolaires : jouez collectif !

Juin approche, voici revenu le temps des cerises… et de la sempiternelle liste des fournitures scolaires que les écoles vont vous donner fin juin, lors de la remise du bulletin. Grandes surfaces ou papeterie ? Équitable ou branché ? Recyclable ou jetable ? Tout de suite ou à la veille de la rentrée ? C’est le moment de se poser les bonnes questions pour la planète et le cartable vert de vos enfants. Plus facile à dire qu’à faire. Passage à l’action… pour les enfants du primaire.

 

Préparons la rentrée

Chaque année à la fin août, vous êtes au bord de la crise de nerfs dans les rayons papeterie bondés de monde et vous jurez qu’on ne vous y reprendra plus. Et si, cet été, vous teniez parole : boucler les cartables en même temps que les valises ! Les derniers jours d’août n’en seront que plus reposants. Pour une rentrée tout en douceur…