Vie de parent

Les papas veulent passer
plus de temps en famille

Pourquoi ne pas laisser plus de place aux papas dans la famille ? Selon l’enquête de la Ligue des familles, les pères aimeraient pouvoir renforcer leur présence auprès de leur famille. Mais se heurtent à des difficultés.

Les papas veulent passer plus de temps en famille - Thinkstock

Dimanche, c’est la fête des pères. Et les papas, ils aimeraient passer plus de temps avec leurs familles. Près de trois papas sur quatre voudraient être plus disponible pour leur compagne et leurs enfants, selon l’enquête de la Ligue des familles et Dedicated, menées auprès de pères francophones, grâce au soutien du secrétaire d’Etat aux Familles, Philippe Courard.
Mais pour la plupart d’entre eux (41%), concilier boulot et vie de famille reste difficile. Mais certains adaptent leur temps de travail. Un papa sur deux décide de modifier son horaire (48%) et un sur trois limite ses heures supplémentaires (36%) ou ses loisirs (33%). Quelque 30% s’interdisent de travailler à la maison, afin de veiller à bien séparer vie professionnelle et vie privée et seuls 15% travaillent à temps partiel.
Si la majorité d’entre eux aimeraient passer plus de temps en famille (61%), c’est parce qu’ils estiment tout simplement que leur présence pourra améliorer le bonheur et l’équilibre des enfants dans la famille. La moitié d’entre eux estime même que le couple fonctionne mieux lorsque le papa s’investit dans la famille. Il en va aussi de leur épanouissement personnel.

Les recommandations de la Ligue

Si les papas sont en demande d’une meilleure conciliation entre le temps de travail et la vie de famille, ils ne connaissent pourtant pas, ou mal, les dispositifs existants, tels que le congé parental, le congé de paternité… La Ligue des familles tient à ce que les politiques non seulement renforcent ces dispositifs, mais aussi développent des campagnes de sensibilisation d’information à destination des papas sur ces systèmes. La Ligue plaide également pour que l’indemnisation et la flexibilité de ces congés soient renforcés et puissent courir jusqu’aux 18 ans de l’enfant (contre 12 ans actuellement).
La Ligue appelle aussi les entreprises à encourager ses employés à utiliser ces dispositifs et rappelle aux pères de famille qu’ils ne doivent résister à la culture du présentéisme au bureau. Ils devraient  plutôt s’informer des possibilités d’aménagement. Pour que les papas trouvent aussi leur équilibre entre famille et boulot.

Stéphanie Grofils – 06/05/2013

En savoir +

L’enquête complète de la Ligue des familles sur l’équilibre entre vies privée et professionnelle des papas sera à retrouver dans le Ligueur n°13 du 12 juin.

Sur le même sujet

Coup de pouce aux jeunes parents indépendants ?

À l’arrivée d’un enfant, les travailleuses et travailleurs indépendants éprouvent des difficultés à concilier vie professionnelle et vie de famille. Voici peut-être une solution…