Vie de parent

Les vacances « Co »

Les vacances « Co »

Et si, cette année, vous vous offriez un séjour un peu moins classique basé sur l’échange et le partage ? Quelques pistes à explorer ou à glisser à votre jeune qui part désormais sans vous.

► Partir à plusieurs familles et partager les frais du séjour. Des sites pour dénicher des grands gîtes en Belgique : www.gitesdewallonie.be ; www.accueilchampetre.be ;www.belgique-tourisme.be et en France : www.gites-de-france.com
Les réponses à vos questions dans notreFiche technique pour des vacances tous ensemble.
► Le troc de maison : vous prêtez votre domicile à une famille qui, en échange, vous cède le sien. Attention : dénichez « la » famille avec qui vous êtes synchro pour l’été. www.trocmaison.com/fr ou www.guesttoguest.com
► Le wwoofing : en échange d’un logement gratuit, vous donnez un coup de main pour certains petits travaux. Ça se passe souvent dans une ferme. Une manière de découvrir les coulisses d’une exploitation agricole. Possible en famille. www.wwoofinternational.org ou www.wwoof.be
► Le couchsurfing : vous hébergez ou êtes hébergé gratuitement aux quatre coins du monde. Plusieurs plateformes permettent de mettre les voyageurs en contact dont www.couchsurfing.org
► Le nightswapping : en accueillant des voyageurs chez vous, vous accumulez des points (on parle de « nuits »), une monnaie d’échange à utiliser pour être hébergé à l’étranger.

Anouck Thibaut

Sur le même sujet

Société de partage : êtes-vous « Co » ?

Y avez-vous pensé ? Les parents autour de vous se posent peut-être les mêmes questions, attendent les mêmes coups de pouce, cherchent des solutions similaires. Ils ont peut-être aussi des tas de bons plans à échanger avec vous, question de s’épauler les uns les autres. Car la grande difficulté qui rassemble actuellement pères et mères, c’est le manque de temps… Et quand s’ajoute à ça le manque d’argent, le quotidien, comme dirait nos préados : « Ça craint ! ». Est-ce pour alléger tout ça qu’une nouvelle économie, dite de partage et appelée aussi co-consommation, se met de plus en plus en place ?

 

Ma semaine « Co »

C’est quand on est aux prises avec le quotidien que l’on se rend compte le soutien qui nous manque. Et c’est alors qu’on se met à gamberger et à se dire : « Ah, si je pouvais  organiser avec ma voisine, ou encore les copains, quelque chose qui nous dépannerait ! ». Tout ça pourrait rester qu’un vœu et pourtant, sur le terrain, il y a de plus en plus de projets-coups de pouce qui se créent. Jugez-en plutôt…

 

Le week-end « Co »

Le week-end, le samedi surtout, est traditionnellement consacré à tout ce qu’on n’a pas pu faire la semaine. Réparer le vélo cabossé, chouchouter ses radis, trier ses vêtements ou jouets, le tout en mettant les mômes dans le coup. Une manière de les préparer à consommer malin !

 

Rentrons-nous dans une société du « Co » ?

Alexandra Balikdjian, psychologue de la consommation (ULB) ne possède pas de boule de cristal. Mais elle observe de près notre société de consommation et en étudie les évolutions. Que pense-t-elle des systèmes de co : co-voiturage, co-location, co-achat… bref, tout ce qui transformerait l’hyperconsommation en co-consommation. Faut-il préparer nos enfants à cette nouvelle manière de vivre ?

 

Grève du rail : des parents "co" pour rebondir

La grève du rail a ses raisons. Mais complique le quotidien des parents qui doivent trouver des solutions alternatives pour se rendre à la crèche, à l’école, au travail… Voici les infos et solutions du Ligueur.