Vie de parent

Mieux profiter

Mieux profiter

Du temps

Prendre le temps de prendre le temps. On insiste. Quelle sinécure ! Mais l’idée est là. Du temps pour soi, pour son couple, pour ses amis, pour ne rien faire ou pour faire ce qu’on veut… bref, s’autoriser à mettre de temps à autre son costume de parent sur un cintre et endosser à nouveau celui d’aventurier/aventurière de la vie. Pour quel résultat ? Une femme ou un homme plus épanoui, donc un parent plus épanoui. Et à parent épanoui, enfant épanoui. Facile !

-------------------------------------------------

Retomber en enfance

Avouez, vous l’enviez, ce parent, là, qui s’offre une partie de cache-cache avec ses enfants dans le parc. Qu’est-ce qui vous empêche de faire de même ? Les conventions, votre statut social, le regard de vos congénères ou pire, la flemme ? Allez, sautez le pas et emboîtez celui de vos enfants. Retomber un moment en enfance, c’est s’offrir une bulle de liberté, c’est enlever la tonne de crasse de son cerveau, c’est partager des instants d’égal·e à égal·e avec ses enfants. Et transmettre aussi. Que ce soit vos jeux d’enfance ou simplement cette petite touche d’espièglerie bien utile dans le monde des adultes. 

-------------------------------------------------

Lire

… le Ligueur plus souvent, plus longtemps. On vous promet que ça fait du bien !

-------------------------------------------------

Mettre son GSM au panier

La maladie est maintenant bien connue. Le remède arrive. Chaque vendredi à 18h, deux clics de rien du tout sur votre smartphone et le tour est joué. Sur l’écran, les indicateurs sont clairs, Wi-Fi : off, données cellulaires : off. Et on prolonge le traitement jusqu’au lundi matin. Couper la connectivité, ce n’est pas se couper du monde, loin de là. Redevenu uniquement téléphone - pour appeler ou pour envoyer des messages -, le gsm perd de son attractivité. Il quitte la poche du pantalon pour un coin de table, redonnant ainsi plus de contacts directs entre les uns et les autres, plus d’échanges, plus de proximité.

-------------------------------------------------

Aimer

… juste aimer, parce que c’est quand même ce qu’il y a de plus doux au monde. Et n’hésitez pas à dire à votre conjoint·e, à vos enfants que vous les aimez.

-------------------------------------------------

Réduire… ou augmenter les activités familiales

L’un ou l’autre, en fonction de ses habitudes. Ici, les soixante-deux mentions à l’agenda de la tribu, c’est trop, avouez-le. Et là, l’unique sortie familiale, le dimanche, pour aller voir mamy, ce n’est pas assez, convenez-en. L’idée, c’est de trouver le juste milieu, tous ensemble, pour que chacun profite de ses journées au mieux, à son rythme, selon ses envies et ses besoins.

-------------------------------------------------

Crier

… un bon coup, comme ça, de temps en temps, pour évacuer le surplus d’émotions, de stress, de contrariétés.

-------------------------------------------------

Manger

… du bon, du bio, du local, chez vous, au resto en misant sur la qualité plutôt que sur la quantité. Et puis faites aussi le contraire de temps à autre. Régressez, craquez pour de la junk food ou un dessert méga sucré, juste pour le plaisir de la transgression.

-------------------------------------------------

Regarder

… ses enfants grandir. Tout simplement, un peu en retrait, juste pour la magie de ces instants.

Romain Brindeau

Et vous, c’est quoi votre truc ?

Dites-le nous sur redaction@leligueur.be