Vie de parent

Moins dépenser

Moins dépenser

3-8 ans : biscuits « maison » pour collation

Elle y songe depuis longtemps, cette maman qui vit seule avec sa fille de 4 ans : dès ce mois de janvier, chaque dimanche, elles se mettront toutes les deux aux fourneaux pour cuisiner les biscuits pour toute la semaine. Des cookies parce que la fillette en raffole. Mais aussi des madeleines ou des sablés, pour varier les plaisirs. Autant de préparations rapides, ludiques et faciles pour les (très) jeunes cuisiniers. Avec uniquement des ingrédients sains, « sans les conservateurs des friandises industrielles », nous raconte la maman ! Et zou, fini, les collations achetées en emballages individuels : un bon plan autant pour le portefeuille que pour l’environnement.

-------------------------------------------------

12-18 ans : parking à GSM pour la nuit

Ils traînent partout dans la maison, les câbles de téléphones portables. Le plus souvent abandonnés dans les prises, même quand ils ne sont pas en fonction, ce qui fait tourner le compteur électrique... pour rien ! D’où cette idée d’un papa d’ados de s’équiper d’un chargeur multi USB, à brancher sur une prise unique dans la maison, où tous les téléphones viendraient se brancher pour retrouver leur énergie. À faire de préférence la nuit, surtout si vous avez un compteur bi-horaire. Un « parking à portables » à placer, par exemple, dans une prise du salon. Terminé, donc, les écrans dans la chambre une fois la nuit tombée ! Chacun récupère son écran le matin en n’oubliant pas d’enlever le chargeur de la prise.

-------------------------------------------------

0-8 ans : la valse des sacs de fringues

Pas un euro pour les fringues de son fiston de 5 ans ! Voilà le défi que s’est lancé cette maman depuis la naissance de son petit. Sa recette miracle, pour lui emboîter le pas dès ce mois de janvier : l’échange de sacs de fringues avec ses sœurs, ses copines, ses collègues… Bref, tout ce qui est trop petit change de foyer automatiquement. Et pour les anoraks, c’est direction brocantes ou bourses de la Ligue des familles. Unique entorse à la récup’ : les slips, voire parfois quelques chaussettes, achetés neufs mais à bas prix. Et les chaussures. Et là, c’est mamy qui se fait plaisir en offrant de nouveaux pneumatiques à son petit-fils.

-------------------------------------------------

3-10 ans : ciné au saut du lit

Sacré budget qu’un ciné en famille. D’où ce bon plan que nous partage une mamy à la retraite, fan de grand écran, qui veut transmettre le virus à ses petites-filles et surtout leur faire découvrir l’ambiance si particulière des antiques salles obscures : certains cinémas, à Bruxelles comme en Wallonie, proposent des tarifs très réduits (parfois jusqu’à 50 %) pour les séances en matinée. Une réduction souvent valable aussi durant le week-end et les congés scolaires.

-------------------------------------------------

3-12 ans : dilemme du casse-croûte

Côté casse-croûte du midi, il y a deux écoles pour caresser votre budget hebdomadaire dans le sens du poil. Imbattable, côté prix : le pique-nique et la soupe maison, chauffée le matin et à verser dans un (petit) thermos pour qu’elle reste à bonne température jusqu’à l’heure de la cantine. À préparer vous-même avec amour la veille au soir. Ou mieux encore avec votre môme, histoire qu’il prenne progressivement le pli : dès le secondaire, il évitera ainsi de décapiter son argent de poche pour un jambon-beurre au snack du coin alors que le frigo le lui offre gracieusement.
Autre école : le repas chaud qui vous dispense, pour quelques euros seulement, de cuisiner un repas complet le soir. À vos calculettes !

-------------------------------------------------

3-12 ans : navetteur avant l’heure

Elle l’a appris par hasard, en cherchant les horaires de train pour faire, avec son gros ventre, l’aller-retour Namur-Nivelles : dès le 6e mois de grossesse et sur présentation d’un certificat médical indiquant la date présumée de l’accouchement, les femmes enceintes ne payent pas le train. Mieux encore, elles peuvent même être surclassées pour s’installer confortablement en 1re classe pour le prix de la 2e. Et comme un bonheur ferroviaire n’arrive jamais seul, cette future maman a aussi découvert que ses deux enfants peuvent aussi, parce qu’ils ont moins de 12 ans et à condition d’être accompagnés d’un adulte, embarquer sans débourser un euro.

-------------------------------------------------

4-18 ans : lumière gratuite

Non, nous n’avons pas dégoté la solution lumineuse pour que vos ados (et même vos plus jeunes) aient définitivement le réflexe d’éteindre la lumière en quittant une pièce. Les rappels, les menaces, les post-it sur les portes, les retraits d’argent de poche, les sensibilisations quant à la santé de votre portefeuille ou de la planète… vous êtes nombreux à avoir baissé les bras, car rien ne marche sur le long terme.
Et si vous étiez un brin plus subtil·e en faisant en sorte que tous les habitants de votre maisonnée aient simplement moins besoin d’allumer les lumières parce que celle que nous offre la nature suffit ? Peut-être pas maintenant, au creux de l’hiver, mais lorsque les beaux jours s’allongeront plus franchement. Des idées ? Déplacer près de la porte-fenêtre le fauteuil à bascule dans lequel chacun aime se vautrer pour dévorer ses mangas ou son magazine préféré. Ou réaménager la chambre de votre ado en veillant à placer son bureau près de la fenêtre.

-------------------------------------------------

6-20 ans : maman-taxi, optimisez vos déplacements

Rien à faire… Jouer les mamans ou les papas-taxi, c’est stressant et ça vous mange du temps. Mais, l’air de rien, ça vous vide aussi le réservoir de votre automobile. Parmi vos souhaits pour l’an neuf, vous rêvez sans doute que votre marmaille soit plus autonome et utilise davantage ses pieds ou le vélo. Mais pas totalement parce que, quand même, ces trajets, c’est souvent sympa pour les confidences. Un conseil, partagé par une maman-taxi de (grands) ados : optimisez les déplacements !
Hors de question pour cette dernière d’aller chercher, à la gare et à 45 minutes d’intervalle, ses deux students qui rentrent à la maison pour le week-end. À eux de s’organiser pour faire coller leur heure d’arrivée (et à croiser les doigts pour que celle-ci soit respectée). Et notre mère de famille d’ajouter que ses deux jeunes sont d’autant plus collaborants depuis qu’ils jobent - ce qui allège aussi le budget familial ! - et apprennent à conduire, donc connaissent davantage le prix des choses de la vie.
En savoir + > Jobs étudiants, les heures (enfin ?) comptées.

-------------------------------------------------

1-18 ans : légumes, rien ne se perd

Au menu du soir pour cette famille qui tente de tendre vers le « zéro déchet » : des épluchures ! Tiges de persil et de carottes dans une soupe onctueuse. Épluchures de panais et de pommes de terre en chips. Omelette agrémentée de pelures de courgettes. Et salade folle « un peu de tout ». Plus vraiment de quoi étonner la tablée, habituée aux audaces d’un papa cuistot inventif qui, depuis toujours, s’efforce de rendre ses repas ludiques pour transmettre à ses mômes le plaisir de manger et de goûter à tout. Une philosophie qui colle tout naturellement avec leur nouvelle aventure « Zéro déchet ». Une manière de manger plus sainement, mais aussi de faire des économies qui va évidemment de pair avec la chasse au gaspi alimentaire, donc la gestion du frigo.
À lire : Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire (Eyrolles) et > Quand mon yaourt est-il périmé ?

-------------------------------------------------

3-14 ans : culture à mini-prix

Pas toujours simple d’éveiller ses enfants à la culture lorsqu’on ne vit que sur un seul salaire. Pour cette maman solo, c’est SOS débrouille pour dénicher, pour ses trois filles en âge d’école primaire, des activités qui soient ludiques, éducatives… et à petits prix. Vite, elle profite que ses gamines aient encore moins de 12 ans, car certains lieux culturels ont des prix réduits pour les enfants. Elle a aussi affiché, sur son frigo, la liste des 150 musées gratuits le 1er dimanche du mois. Quant à la petite dizaine de musées bruxellois free le premier mercredi (après-midi) du mois, elle les connaît désormais par cœur. Mais sa botte secrète, c’est le Que faire avec vos enfants ce week-end ? (En ligne chaque vendredi) qui met en avant pour vous les activités gratuites.
Sur liguedesfamilles.be > Avantages : toutes les réductions loisirs et culture pour les membres de la Ligue des familles.

Anouck Thibaut