Vie de parent

Mouvements de jeunesse :
les camps seront des « bulles »

En ce début de week-end, les mouvements de jeunesse ont diffusé un communiqué commun où ils prennent acte du feu vert donné aux camps d’été. Ils y placent aussi les balises qui seront de mise durant la tenue de ceux-ci. Ces camps, ce seront des « bulles ».

Mouvements de jeunesse : les camps seront des « bulles »

C’est dans un texte commun que les Guides, Scouts, Patros et Faucons rouges ont exprimé leur satisfaction de pouvoir tenir ce qui constitue pour eux l’aboutissement de toute une saison d’activités : le camp d’été. Cela dit, ce communiqué exprime surtout un sentiment de responsabilité qu'il s’agira de décliner en mode « précautions sanitaires ». Dans le communiqué, les mouvements de jeunesse tracent les contours de ces rassemblements qui seront des « camps un peu particuliers où le bien-être et la santé des enfants resteront la priorité aux côtés d’une animation de qualité ».

Concrètement voilà comme se déroulera un camp.

► Bulle

Un camp pourra s’organiser sous forme de « bulle » rassemblant un maximum de 50 participants. Si la taille des infrastructures le permet, plusieurs bulles sont possibles sur un même endroit de camp, mais celles-ci ne peuvent pas avoir d’interactions entre elles.

► Contact

Les contacts avec l’extérieur du camp doivent être limités au maximum ; l’idée générale étant d’organiser les activités le plus possible sur l’endroit de camp.

► Symptômes

Autre condition majeure : aucun jeune, animateur/animatrice ou intendant·e ne pourra participer au camp s’il ou elle a des symptômes ou s’il ou elle a été en contact avec une personne porteuse du virus les jours avant le départ. En cas de doute, un médecin décidera si l’enfant peut participer au camp.

Pendant le camp, en cas de suspicion d'infection ou de détection d'un ou plusieurs symptômes chez un·e participant·e, les animateurs suivront un protocole strict d’actions pour gérer la situation rapidement et en toute sécurité. Les animatrices et animateurs sont formé·e·s et tout à fait capables de faire face à une situation inhabituelle.

► Préparation

Un grand travail d’accompagnement et de communication sera mis en place par les fédérations des mouvements de jeunesse. Ceux-ci travaillent main dans la main pour outiller au mieux leurs animateurs et animatrices dans l’adaptation de leur camp et dans le respect des règles données.

► Hygiène

Un rappel accru des règles d’hygiène sera mis en place afin de limiter au maximum les risques de contamination. Par des apports pédagogiques et logistiques, les jeunes seront invités à adopter une série de recommandations de base pour adapter leurs pratiques : vaisselle, matériel, sanitaires, hygiène corporelle…

Avec tout cela, les mouvements de jeunesse estiment suivre les recommandations des autorités et sont donc libres de se positionner sur le maintien des camps d’été. Les parents restant « évidemment libres de faire participer ou non leur enfant ».

T. D.

Sur le même sujet

Feu vert pour les camps d'été des mouvements de jeunesse

La décision était attendue avec impatience par tous les mouvements de jeunesse. Sera-t-il possible oui ou non d’organiser les camps d’été ? Un comité de concertation regroupant les différents gouvernements (fédéral et entités fédérées) s’est posé la question ce vendredi. La réponse est oui. Mais ces camps devront se dérouler de façon bien précises, tout comme les stages, plaines de jeux et toute autre activité estivale qui s’adressent aux jeunes.

 

Un confinement tout en mouvement

Les mouvements de jeunesse restent au taquet ! Malgré le confinement, beaucoup d’animateurs et d’animatrices continuent à proposer des activités aux enfants en mode numérique. Cela force à la créativité à distance.

 

Stages d’été déconfinés : confusion autour du sport

Vendredi soir, les choses semblaient claires. Les stages d’été pour les jeunes allaient pouvoir s’organiser durant l’été. Pour beaucoup de parents, ces stages concernaient aussi les stages sportifs qui sont nombreux et fort courtisés durant la période estivale… Eh bien, cela n’a pas l’air aussi simple que ça.