Vie de parent

Papa et acteur, il sort une vidéo
pour sensibiliser au confinement

Il s’appelle Vincent Pagé. Il est facteur et comédien. Ce week-end, il a publié une vidéo pour sensibiliser les citoyen·ne·s à respecter les mesures de confinement. Un petit message tout simple, calqué sur la mélodie des Restos du cœur. On l’a contacté chez lui, où il vit avec ses trois enfants.

Papa et acteur, il sort une vidéo pour sensibiliser au confinement

Alors qu’il décroche, on entend jouer des enfants à l’arrière-plan. Une grande sœur, Célestine (11 ans), ainsi que deux petits frères, Thimothée (8 ans) et Siméon (9 ans). Ce dernier vient justement d’avoir une idée géniale pour se débarrasser du coronavirus. Selon lui, le gouvernement devrait obliger les gens à acheter des aspirateurs, pour aspirer massivement le coronavirus, comme ça, on en serait quitte une bonne fois pour toutes. Cette saillie sera-t-elle reprise dans un prochain spectacle de Vincent Pagé ? Peut-être. En attendant, il s’explique sur cette vidéo qu’il a lancée sur Facebook.

« Je voyais mes amis artistes qui postaient des choses sur les réseaux sociaux. J’avais envie d’apporter ma petite pierre à l’édifice. Puis, dans la nuit de vendredi à samedi, j’ai eu ces paroles qui sont venues se coller sur cette mélodie. J’ai vite écrit les paroles. Puis le lendemain, j’ai enregistré la vidéo. »

Face caméra, Vincent Pagé porte le costume qu’il adopte pour ses one-man show qu’il défend sur scène, de Namur à Avignon. Sa marque de fabrique, ses lunettes rondes et rouges, sa coiffure hirsute et une faconde jamais démentie.

Transmettre les valeurs de respect

« Ce qui m’a motivé à faire ça ? En fait, j’étais allé faire les courses pour la tribu. Puis, là, mon brasseur me dit qu’il a une commande pour un barbecue de vingt personnes. Ça m’a fait réfléchir, je me suis dit que des gens n’avaient toujours pas compris. »

Ajoutons que Vincent Pagé est un bon vivant. D’ailleurs, il prend toujours l’apéro avec ses voisins, mais en adoptant les consignes. « On est chacun dans notre jardin, à trois mètres de distance, chacun chez soi. On respecte les règles du jeu ».

Une vidéo pour convaincre les adeptes de Facebook ? O.K. ! Mais pour motiver ses enfants, le papa a-t-il dû endosser son costume d’acteur ? « Non, je fais la part des choses. Quand je suis dans mon rôle de parent, je ne suis pas comédien. Comédien, c’est mon métier. Je les emmène voir les spectacles justement pour faire la différence. En tant que papa, je suis plutôt strict, inculquant des valeurs de respect. Bon, ça ne m’empêche pas de déconner de temps en temps avec eux ».

Convaincre de ne pas déconner

Papa, comédien, mais aussi facteur. L’homme n’a jamais lâché son job premier de « timbré » pour les feux de la rampe. « Dans la situation actuelle, je me réjouis de mon choix. Quand je vois comment certains de mes potes sont en train de ramer. Les spectacles sont annulés. Les contrats tombent. C’est terrible pour eux. Tu prends ça avec tristesse ».

De la chance, Vincent Pagé affirme aussi en avoir en évoquant son jardin. « Ça permet aux enfants de sortir pour se défouler. On peut aussi aller se balader dans le village. C'est pas le cas en ville ». Avec sa vidéo, Vincent Pagé estime qu’il a fait ce qu’il devait faire. À son niveau. Profitant de son réseau. De ses fans. « Si je peux convaincre avec ça quelqu’un de ne pas déconner. Même une seule personne. J’aurais fait mon job ».

« Après avoir vu la vidéo, les enfants eux aussi ont envie de s'y mettre. Je leur ai dit qu'on pouvait envisager la chose ». Si c'est pour la bonne cause...

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Coronavirus : ces initiatives qui donnent la banane

Certaines voix s’élèvent pour critiquer les médias qui en feraient trop autour du coronavirus. Ils nourriraient l’angoisse, sèmeraient un négativisme plombant. Bon, en même temps, l’actu est ce qu’elle est. De plus, en lisant les quotidiens de ce week-end, il y a des raisons d’espérer. Notamment dans la nature humaine. Et les familles y trouvent leur compte.

 

Parler du Coronavirus aux enfants : la chouette initiative du JDE

La rédaction de nos consoeurs du JDE (Journal des enfants) a réalisé un dossier pour expliquer « Les Virus ». Crise sanitaire oblige, ils ont eu la bonne idée de le mettre à disposition de tous, gratuitement. On vous explique l'initiative.

 

Confinement : on se partage la playlist (sans disputes)

Il est grand temps d'aborder un sujet qui fâche : la musique sous le même toit. Après trois jours de confinement, vous n'en pouvez déjà plus de cette reine habillée en Céline Dion qui hurle qu'elle est libérée délivrée. Quand aux grands enfants, ils vous donnent l'impression de vivre sous le même toit que Black M, PNL ou même Aya Nakamura. Vite, il est plus que temps d'agir.

 

Carte blanche : et si on cédait au virus de l’humour ?

Anxiogène, cette crise du coronavirus ? Certainement. Et cela nous met au défi de gérer cette tension de manière positive. Une dose d’humour équilibrée peut apporter les vitamines nécessaires pour retrouver le sourire, tout en restant attentifs à notre santé.

Une carte blanche de Christophe Panichelli, psychiatre