3/5 ans

Papa et maman ne s'aiment plus : comment leur dire ?

Rien ne va plus entre papa et maman. La vie à la maison est devenue très tendue.  Les parents ont décidé de se séparer, mais ils ne savent pas comment l'annoncer aux enfants.

Papa et maman ne s'aiment plus : comment leur dire ? - www.freedigitalphotos.net

Pour un oui ou un non, c’est l’avalanche de cris et parfois d’insultes. Cloé et Adrien, respectivement 3 et 5 ans, n'aiment pas ça du tout. Quand ça commence à hurler, ils se cachent sous la table et pleurent. C'est le monde qui s'écroule.

Coup de tonnerre dans un ciel bleu

L'annonce de la séparation des parents est toujours une mauvaise nouvelle. Sauf situations extrêmes, cet événement fait souffrir les enfants. Ils ont du mal à imaginer qu'ils ne vont plus les voir ensemble, que s'ils sont chez l'un, ils ne seront pas chez l'autre. Ils craignent de devoir choisir. « Va-t-on pouvoir encore aimer les deux ? Qui va nous donner le bisou du soir ? Ce sera où à la maison ? Qui va me conduire à l'école ? Et mes jeux, mes doudous, comment va-t-on faire ? Et les copains... »
Toutes ces questions et bien d'autres encore, les enfants vont se les poser. Il va falloir les rassurer, les écouter, trouver des solutions avec eux. À cela, les parents devront être attentifs et y avoir réfléchi avant.

Comment adoucir l'annonce de cette nouvelle

Pas question de prendre les devants et de profiter de l'absence de l'autre pour se déculpabiliser soi-même. Les enfants aiment leurs deux parents, ils n'ont aucune envie de les entendre se critiquer mutuellement.
Les parents évoquent souvent le fait qu'ils ne s'aiment plus assez pour vivre ensemble. Ce n'est pas du tout rassurant pour les enfants. Cela veut dire que l'amour a une fin et donc, qu'un jour les parents risquent de ne plus les aimer. C'est terrible à 3 ou 4 ans alors qu'à cet âge, papa est le plus fort et maman la plus belle. Un jour, ces parents merveilleux risqueraient-ils de ne plus les aimer ? Quel drame !
Il faut donc que les parents fassent attention à ce qu'ils évoquent pour justifier leur séparation. Il est indispensable d'expliquer aux enfants que l'amour des parents pour les enfants est un lien très puissant. C'est le lien de filiation qui rattache les générations entre elles. Par contre, on peut dire que le lien amoureux n'existe pas depuis le début de la vie. Un jour, il y a une rencontre, le début d'une histoire, mais parfois cette histoire se termine.
Même si papa et maman ne sont plus amoureux, ils seront parents pour le restant de leur vie et grands-parents des enfants de leurs enfants. Le lien amoureux n'est pas donné de fait, c'est un lien qui doit se nourrir, s'entretenir, se soigner et parfois les adultes négligent ce lien qui alors s'éteint comme un feu qu'on oublie d'alimenter. L'amour des parents pour les enfants est, généralement, d'une autre qualité. C'est plutôt comme une très grosse corde qui relie grands-parents, parents, enfants et petits-enfants.

Doué pour le bonheur

Les enfants, après une période d'adaptation plus ou moins longue, vont rentrer de plain-pied dans la nouvelle vie. Ils sont doués pour être heureux. Et c’est dès le début qu'il faut avoir en tête de laisser à ces enfants le droit d'être heureux chez l'un et chez l'autre parent. Les parents se sont un jour aimés, c'est donc qu'ils avaient l'un et l'autre des qualités. S'ils se séparent, c'est pour ce qui ne va pas, mais il ne faut pas jeter à la poubelle ce qui a bien été !
Si les parents ont des difficultés à s'entendre pour régler les très nombreux problèmes liés à la séparation, ils doivent se faire aider. Des services de médiation dont les prix sont très variables existent dans toutes les régions. 
Pendant de longues années encore, les enfants continueront à espérer que papa et maman se retrouveront et recommenceront tout comme avant. Si les parents recomposent de nouvelles familles et que tout semble aller bien, ils peuvent aller même jusqu’à imaginer des solutions pour que tout le monde se retrouve : « On va tous vivre dans un grand château » ; ils vont inventer des habitats groupés, des villages de familles. Faut-il les laisser rêver ? La séparation une fois décidée, il ne faut pas entretenir l'illusion qu'un jour parents et enfants vont revivre ensemble. Cette illusion risque d'empêcher les petits d'avancer dans leur nouvelle vie. Ils ont un deuil à faire pour pouvoir profiter pleinement du futur.

Mireille Pauluis

EN PRATIQUE

Annoncer la séparation le mieux possible

  • Annoncez la séparation en même temps et à deux, en essayant de ne pas accabler l'autre de tous les maux.
  • Expliquez à vos enfants que l’amour que vous leur portez dure depuis leur naissance et qu’il durera toujours.
  • Distinguez l’amour que vous avez pour eux et celui qu’on a pour une femme, pour un homme en leur faisant bien comprendre que ce dernier est fragile et parfois s’épuise comme une plante mal arrosée.
  • La médiation familiale (www.mediationfamiliale.be ou www.mediation-justice.be) peut aider à réussir une séparation la plus douce possible. Présente aussi dans les centres de planning et de consultations familiales et conjugales.

NON À…

… la séparation infernale

  • Le parent évite de critiquer l'autre en prenant à témoin les enfants.
  • Il ne règle pas les problèmes de communication (devenue parfois impossible !) avec l’autre en faisant passer les messages par les enfants comme : « Tu diras à ta mère que... », « À ton père qui... ».
  • Il ne transforme pas ses enfants en champs de bataille en envoyant des « bombes » à l’autre par leur intermédiaire.
Sur le même sujet

Papa s’en va chez sa nouvelle amoureuse

Pour un enfant, voir ses parents se séparer est un déchirement. Même si parfois la séparation est vécue comme un soulagement par rapport à un quotidien fait de violences et de disputes. Il n’en reste pas moins que c‘est un séisme qui emporte tout sur son passage. Et quand, consécutivement, l’un des parents décide de refaire sa vie, c’est un second traumatisme que l’enfant, quel que soit son âge, va devoir digérer. Rencontre avec Martine Goffin, psychologue.

 

3/4 des séparations sont voulues par les femmes

Ce sont les femmes qui, le plus souvent, demandent le divorce. Dans Séparée. Vivre l’expérience de la rupture (Éd. Armand Colin, 2011), une petite centaine d’entre elles racontent au sociologue français François de Singly pourquoi et comment elles ont rompu. Leurs récits suggèrent à ce spécialiste du couple et de la famille qu’on se sépare comme on a vécu ensemble. Rencontre.

 

L'enfant et la séparation, un coup de tonnerre dans un ciel bleu

Quelle place donner aux enfants lors d’une séparation ? Faut-il les protéger ou tout leur expliquer, voire les impliquer dans les choix qui les concernent ? Une psychologue, une juge de la jeunesse, une avocate, une médiatrice et des parents partagent leurs expériences.

 

Claude Halmos : « Le divorce en tant que tel ne détruit pas »

De plus en plus d’enfants sont confrontés, jeunes, à la séparation de leurs parents. Comment aborder cette réalité avec eux ? Auteur de Dis-moi pourquoi. Parler à hauteur d’enfant (Éditions Fayard), Claude Halmos est particulièrement bien placée pour aborder cette question…