12/15 ans

Paroles d'ados : hauts potentiels

Mais qu’est-ce qui se passe dans la tête de l’ado ? Renfrogné, agacé, reclus dans sa chambre… il est souvent peu enclin à vous adresser le moindre regard, la moindre parole. Comment réagir face à ces comportements quand on est parent ? Pour vous soutenir dans ces moments plus difficiles, nous avons cherché des réponses qui pourraient soit vous tranquilliser, soit vous aider à répondre à votre adolescent ou adolescente. Pour cela, il nous fallait des professionnels. D’où cette collaboration avec parolesdados.be
Chaque jour, ce site accueille des questions, des témoignages anonymes de filles et garçons adolescents. Chaque jour, son équipe interdisciplinaire, composée de médecins, psychologues, logopèdes, nutritionnistes, etc., y répond. Désormais, avec eux, le Ligueur vous rapporte chaque mois les réponses aux questions les plus posées par ces jeunes.

Paroles d'ados : hauts potentiels

► Je suis HP (haut potentiel) et la manière d'apprendre dans les écoles m'ennuie, ça me freine, je n'ai plus aucun plaisir... Les devoirs sont inutiles, c'est juste du gaspillage d'encre ! Je pense que c'est pour ça que je les fais toujours en retard. Moi, j'aime bien apprendre tout seul. J'ai besoin de quelque chose qui bouge. En plus, je n'aime pas être avec les autres, je préfère rester tout seul chez moi...

Tu sembles assoiffé d’apprendre et ta manière de le faire est différente de celle que l’école propose. Tu aimerais le faire à ton propre rythme. Certaines écoles ont ouvert des sections spéciales pour que des jeunes qui sont dans le même cas que toi (chacun étant différent) trouvent une éducation plus adaptée à leurs particularités. Tu pourrais te renseigner peut-être ?
As-tu déjà cherché des infos pour comprendre mieux la manière dont tu fonctionnes ? Un livre à te proposer : Je pense trop de Christel Petitcollin (Guy Trédaniel), mais il y en a d’autres aussi. Mieux comprendre pourrait t'aider à expliquer ce que tu ressens à tes profs. L’objectif est qu’ils t’écoutent sans penser que tu veux te faire valoir ou que tu veux un traitement de faveur. Quand un adulte entend vraiment la souffrance ou les difficultés du jeune, cela peut le rendre plus compréhensif et partenaire dans la recherche d’aménagements possibles pour toi.
D'autres idées en vrac : en parler à un éducateur, au PMS, essayer les classes en immersion, le Jury central, l'enseignement à distance, des écoles privées... Souviens-toi qu’il est important que tu puisses déposer ton découragement quelque part. Les jeunes qui se reconnaissent dans les profils HP ont souvent besoin d’être soutenu·e·s avant de vraiment trouver la meilleure manière de se sentir en harmonie avec les autres et avec la société…

Pour aller + loin : la Fédération Wallonie-Bruxelles propose un outil aux enseignants - Enseigner aux élèves à hauts potentiels – que les parents peuvent également consulter. 

-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --

Je suis en dernière année et je me donne énormément pour réussir ma vie, mes résultats à l'école sont bons par rapport à la moyenne. Cependant, pour ma mère et mon beau-père, je ne fous rien. Je me prends beaucoup de remarques dans la figure (Tu es nulle, tu réussiras jamais dans ta vie, etc.). J'ai failli me suicider à cause de cette pression constante et, le soir, quand je rentre des cours, j'en ai la boule au ventre. J'ai pas envie d'en parler au lycée, car là-bas, on ne m'écoutera pas. Je suis complètement démotivée.

Tu fais ce qu’il faut pour obtenir de bons résultats scolaires et tes bonnes notes, tu ne les dois qu’à toi-même et à ton travail, c'est super ! Ce qui te désole et te démotive très fort, c’est le non-soutien à la maison. Et surtout les remarques négatives que tu reçois de ta maman et ton beau-père. À ton avis, ont-ils conscience de l'effet que ces mots ont sur toi ? Pourrais-tu en parler à ta maman ? Arriverais-tu à lui dire, dans un moment calme, que tu as besoin de sa confiance, de son soutien ? A-t-elle connu ça aussi dans sa propre famille, des parents si sévères, si tendus à propos de la réussite scolaire ? Hélas, cette attitude a souvent pour effet de démotiver le jeune plutôt que de l'aider à travailler mieux.
Lors d'une réunion de parents à l'école, ta mère pourrait peut-être discuter avec tes professeurs et reconnaître tes efforts ? Tu ne penses pas que ça vaudrait quand même la peine d’en parler à un prof ou un éducateur ?
Cette boule au ventre dont tu parles, si elle ne peut pas s’exprimer en mots, ne va pas s'arranger et ça, c'est lourd pour toi. Tu as besoin comme tout le monde de pouvoir vivre dans un climat serein et soutenant pour pouvoir rester motivée, c'est normal et juste. Continue sur ton chemin, tu fais du bon travail à l’école, tu fais tout pour construire ta vie, rien n'est plus important que ça

En pratique

Vous aussi, vous avez une question, une réflexion qui vous tarabuste au sujet de votre ado ? N’oubliez pas de nous en parlez sur ados@leligueur.be