Vie de parent

Pour être bien dans son corps…

Du hochet au diabolo, ils sont nombreux ces jouets qui aident votre enfant à explorer ses cinq sens avant d’affiner son adresse et sa dextérité. Bref, des jeux qui aident tout simplement à être bien dans son corps et dans sa tête, puisque certains explorent aussi les émotions.

Pour être bien dans son corps…

Dès 6 mois, premiers plaisirs du bain

Trois bateaux

Ces petits bateaux en néoprène (tissu synthétique) joliment décorés flottent sur l’eau : sympa pour égayer l’heure du bain et aider votre petit(e) à se familiariser avec l’élément aquatique. Lorsqu’on les retourne, ces jouets peuvent aussi se remplir d’eau et faire office de petites douches pour s’asperger, grâce à leurs petits trous. Jusque 3 ans. Autour de 20 €.
(Lilliputiens) Le choix de Sophie

► Ce qu’en pense notre journaliste
Quel plaisir de dénicher des nouveautés où les créateurs font preuve d’innovation, comme ici avec l’usage du néoprène, ce matériau utilisé notamment pour les combinaisons de plongée. Pratique et hygiénique, cette matière sèche rapidement et diminue donc le risque de moisissures, contrairement aux jouets en caoutchouc ou en plastique.

Dès 18 mois, chouette, ça tombe !

Maxi Topanijungle

Cinq jolis cubes gigognes en carton solide, décorés sur le thème de la jungle, accompagnés de cinq animaux en plastique qui vivent dans ces contrées. Un jouet particulièrement riche tant du côté des plaisirs que des apprentissages. Il développe la dextérité et la fine motricité lorsqu’il s’agit d’empiler les blocs et produit un malin plaisir au môme quand, une fois élevé, l’édifice s’effondre. Grâce aux petits animaux qu’il rentre dans les blocs pour les y cacher et les regarder par la fenêtre ou encore pour les porter à bouts de pattes, l’enfant développe son vocabulaire, son imagination et même sa localisation dans l’espace. Jusque 3 ans. Autour de 25 €.
(Djeco)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Chose relativement rare : le look de ce jouet a tout pour plaire aux enfants autant qu’aux (grands-)parents. On reconnaît là le savoir-faire de Djeco, produit français, qui en plus de nous proposer des jouets bien pensés, veille aussi à ce que ces derniers soient esthétiques. Pas moins de 110 illustrateurs ont planché sur la collection 2016 : de quoi éveiller votre bébé au beau !

À lire : Sélection 2016 : Des jouets tout doux

Jeux à enficher animaux amis

Une série de pièces colorées en bois qui s’encastrent pour former des animaux rigolos. Facile à manipuler par de petites mains, ce type de jouet stimule la fine motricité, la dextérité et la patience - il en faut, au départ, pour enfiler les pièces ! -, mais aussi l’imagination et le vocabulaire car les animaux assemblés sont propices à s’inventer des histoires. Jusque 3 ans. Autour de 30 €.
(Haba)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Comme toujours, la marque allemande se démarque par la qualité de ses jouets, ici des pièces en bois de hêtre laqué particulièrement douces au toucher. Preuve que ce fabricant innove sans cesse : ce jouet nous a surpris avec son nouveau système de clips qui permet à l’enfant de faire tenir les pièces ensemble, avec une simple pression.

Dès 4 ans, il dit ses émotions

Balance Buddies

Empiler des blocs avant que ceux-ci ne s’écroulent - patatras ! - avec fracas : un plaisir tout simple qui se décline ici en un jeu de société. Le principe ? Chaque joueur doit, après avoir lancé le dé, poser sur la planche à bascule une pièce en bois qui représente un visage expressif d’une couleur déterminée. Gare à celui qui déséquilibrera le plateau et fera chuter l’ensemble des pièces. Ce jeu se joue à plusieurs (à la maison comme à l’extérieur, vu la taille des pièces) ou même seul pour exercer sa fine motricité et dextérité. Jusqu’à 8 ans. Autour de 30 €. Le choix de Sophie
(BS)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Une nouveauté qui, si on la détourne librement en un jeu d’émotions (très en vogue aujourd’hui !), apporte une dimension supplémentaire. Un gros chagrin en rentrant de l’école, une colère, une angoisse à l’heure du souper ? Hop, on apaise le tout par le jeu en exploitant les expressions dessinées sur chacune des pièces : le sourire de Maman ajouté à celui de Papa sont-ils suffisants pour faire pencher la balance et sécher les larmes du cadet ? Un jeu qui peut donc aussi aider à délier les langues.

Dès 5 ans, garder l’oreille musicale

Rhythm Box II

Une boîte à rythme en bois (25 cm de haut), inspirée des tambours cajòn du Pérou. Robuste, votre musicien en herbe peut même s’asseoir dessus pour créer ses propres tempos. Un objet qui lui permettra d’exercer sa dextérité, la coordination de ses mouvements et, surtout, son rythme et son oreille musicale, le son étant différent selon que l’on frappe devant ou sur les côtés de la boîte. Intéressant aussi : ce jeu permet d’apprendre à maîtriser ses gestes et ses ardeurs à faire du bruit pour faire du bruit. Jusqu’à 8 ans. Autour de 55 €.
(Plan Toys)

► Ce qu’en pense notre journaliste
C’est notre coup de cœur de l’année, côté instruments de musique. En plus d’être belle et bien pensée, cette boîte à rythme est mise sur le marché par une marque thaïlandaise à l’esprit équitable puisqu’elle se bat pour le respect de l’environnement et des droits des travailleurs.

Dès 9 ans, une belle adresse !

Diabolo Tornado cristal

Voilà un jeu d’antan toujours à la mode qui traverse les générations et qui n’en finit plus de se moderniser : après les matériaux légers et les coloris fun, certains diabolos intègrent désormais un roulement unidirectionnel qui tourne librement dans un sens et se bloque dans l’autre (Les plus techniciens d’entre vous auront compris !). Une innovation technologique qui, en résumé, va permettre à votre (pré)ado qui se débrouille déjà bien avec ce type de jeu de réaliser, avec plus de facilité, certaines figures complexes. Jusqu’à 99 ans. Autour de 45 €. Le choix de Fatima et de Virginie
(Mister Babache)

► Ce qu’en pense notre journaliste
On oublie souvent ces jeux qui développent l’adresse et qui permettent aussi à l’enfant de vous montrer ses performances, ce qui va renforcer sa confiance en lui. À offrir sans hésiter à ceux qui aiment et ont besoin de bouger. Si votre môme est débutant, offrez-lui un diabolo classique dans un premier temps, moins sophistiqué et surtout moins cher.

Dès 12 ans, roi des trucages

Trix’Up

Votre ado a toujours rêvé d’avoir des pouvoirs paranormaux et de faire bouger, par la pensée, des billets ou des cuillères ? Offrez-lui ce kit : la formule magique pour y parvenir s’y trouve ! Avant de bluffer son assemblée, il lui faudra affuter sa concentration et son savoir-faire. Comme tous les jeux de magie - nombreux dans cette marque spécialisée où ils sont classés par niveaux de difficulté -, ce cadeau plaira aux extravertis qui aiment se donner en spectacle, mais aidera aussi les plus timides à avoir davantage confiance en eux. Jusque 99 ans.
(OID Magic)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Surtout, n’ouvrez pas la boîte avant de l’offrir à votre ado : il y trouvera les explications, accompagnées d’un DVD, particulièrement claires. Votre surprise et votre plaisir n’en seront que plus grands lorsqu’il reviendra fièrement vers vous en maîtrisant ses tours.

Anouck Thibaut

Les émotions de Sophie

Sophie raconte : « Chaque jour, je suis émerveillée de voir la complicité entre Léonie, 3 ans, et Gaspar, 7 mois, à travers leurs jeux. Elle va s’asseoir à côté de lui sur son tapis et lui la cherche sans cesse du regard : il est dingue d’elle ! Parfois, je me dis qu’elle est la personne la plus importante dans sa vie. Avant moi ! Léonie est aux petits soins pour son frère, elle lui apporte ses jouets car elle sait exactement celui qu’il veut. Et lui est là, un peu comme un pacha. Résultat : au niveau psychomoteur, il est beaucoup moins avancé que sa sœur au même âge. »
Deux conseils que l’on peut glisser à la maman de Léonie, sans pour autant mettre à mal cette belle complicité entre l’aînée et son cadet. Laisser son tout-petit choisir librement ses jouets et la manière dont il va s’en servir. Et ne pas répandre trop de jouets autour de lui pour qu’il sache encore où donner de la tête. Un ou deux jouets à la fois suffisent amplement. Avis à Léonie !

Le conseil de Fatima

Pour Fatima, les règles qu’elle transmet à ses deux fils, Ilane, 6 ans, et Lounès, 12 ans, sont bien claires : « Dans le salon, il n’y a que deux caisses avec leurs jouets. Le reste est au grenier et ils y vont aussi souvent qu’ils le veulent. S’ils ont envie de redescendre un jouet, pas de problème. Mais, en échange, il faut qu’ils en remontent un autre. C’est une question d’ordre, d’accord, mais cette tournante a aussi du bon car je crois qu’il faut laisser vieillir les jouets ! Lorsque les enfants les retrouvent après les avoir oubliés, c’est magique. Ils sont émerveillés, prennent à nouveau plaisir à jouer avec eux, parfois même d’une autre manière ».
On prolonge le témoignage de Fatima : au-delà de la magie qui anime Ilane et Lounès lorsqu’ils redécouvrent leurs jouets, le fait d’avoir quelques mois de plus et d’avoir progressé dans de multiples domaines leur permet aussi de les regarder et de jouer différemment, d’y trouver d’autres usages aussi.

Sur le même sujet

Des jouets tout doux

Des doudous tendres à offrir à votre tout-petit pour l’apaiser au moment du coucher. Des poupées ou des peluches pour qu’il se sente accompagné. Autant de jouets qui sont de véritables boules de tendresse et auxquels votre enfant s’attachera pour de nombreuses années.

 

Des robots et cie

En 2016, l’électronique et la technologie virtuelle s’introduisent toujours davantage dans l’univers du jouet en apportant un vrai plus du côté des apprentissages et des plaisirs de jeu.

 

Pour faire comme papa et maman

Les jeux d’imitation et ceux appelés « petits univers » sont une grande famille de jouets, fondamentaux pour grandir. Avec eux, l’enfant apprend à singer notre monde, celui des adultes, pour mieux s’y projeter. Parents, attention, nos enfants nous regardent !

 

Jeux de société

Activité rassembleuse par excellence, le jeu de société est un secteur toujours aussi foisonnant tant l’imagination des créateurs, aussi bien du côté du matériel que des mécanismes, semble sans limite. Nos élus, parmi les quelque mille sorties en 2016, conjuguent plaisir du jeu, qualité des apprentissages et simplicité de la règle.

 

Des jeux qui dopent le cerveau

Très tendance aussi, les jeux qui développent tout particulièrement les neurones et les connaissances de vos enfants. Une manière pour eux d’apprendre à s’occuper tout en s’amusant… tout seuls, pour le plus grand plaisir des parents !

 

Du côté des artistes en herbe

Ringards, les bricolages ? Les enfants du numérique y trouvent toujours autant de plaisir que leur prédécesseurs et sont tout aussi fiers d’exposer leurs œuvres. Cette année, cette catégorie de jeux est pourtant maigrichonne tant les marques ont été peu inspirées par ce type d’activité. Dommage pour les enfants. Tant mieux pour ceux qui ont produit des boîtes de bricolage les années précédentes : pour les retrouver, rendez-vous dans nos coups de cœur.

 

Notre sélection jeux-jouets 2016. Le choix de 5 mamans et leurs enfants

Un rendez-vous qui sent bon les rires et les cris de joie. Enfin ! Après les jeux olympiques de la rentrée qui nous replongent dans une course effrénée après le temps, sans compter les premiers bobos de l’automne qui bouleversent notre calendrier, la venue de saint Nicolas est une vraie pause-plaisir. Pour les enfants, bien sûr, mais aussi pour nous, les parents.