Vie de parent

Les inscriptions en secondaire ?
« Zen, cool, il y aura une solution »

Votre enfant est en 6e primaire ? Il est donc grand temps de penser au secondaire. C’est aujourd’hui que les inscriptions débutent. Et comme vous le savez, cette année est lestée de pas mal d’inquiétudes pour les parents bruxellois. Y aura-t-il assez de places pour tous ? On en discute avec la rassurante Véronique de Thier, responsable de la Régionale de Bruxelles de la Fapéo et membre de la CIRI. En un mot : zen, soyons zen.

Les inscriptions en secondaire ? « Zen, cool, il y aura une solution »

La route qui mène à la rentrée 2019 risque de ne pas être un long fleuve tranquille pour certains élèves et leurs parents. Une composante s’invite dans le jeu déjà complexe des inscriptions : 1 700 élèves de plus que l'an passé postulent pour l’un des trop rares établissements bruxellois. Au fait, pourquoi ne parle-t-on que de Bruxelles ?

Bruxelles-Wallonie : pas la même

Car les autres parents peuvent souffler. Pas trop d’inquiétudes à avoir, explique Véronique de Thier. « Mis à part deux-trois petites zones en Wallonie, ça va finir par se décanter ». Mais alors, comment les Bruxellois doivent-ils procéder ? Avant toute chose, que l’inquiétude galopante que les médias font monter ne vous influence pas dans vos choix d’inscription. Si les choses sont plus compliquées cette année, elles finissent souvent par s’arranger. Véronique de Thier nous rappelle que l’an dernier, 80 % des parents bruxellois ont obtenu leur premier choix. 934 élèves se sont retrouvés en liste d’attente, jusque fin avril.
Et après ? « La situation fut tendue pour quelques familles, souligne notre spécialiste, heureusement, elles ont fini par trouver un établissement autour de la rentrée ». Là où ça coince ? Les parents sont censés adhérer à un projet d’école. Ils ne veulent pas inscrire leur enfant dans tel établissement pour x raisons qui leur appartiennent. Et hélas, la situation est de plus en plus problématique pour Bruxelles. L’an passé, 60 % des établissements se sont retrouvés saturés. Le nord-ouest, principalement.

Faites de vrais voeux

L’école primaire vous a remis une fiche d’inscription. Sur ce document, vous allez inscrire tous vos choix, sans limite. Parmi eux, certainement des écoles que vous jugerez inaccessibles, car fort prisées. Faut-il laisser tomber pour autant ? « Sûrement pas, insiste Véronique de Thier. Il est très important que les parents fassent de vrais vœux. De ne pas mettre sur sa liste des écoles pour lesquelles on se pince le nez. J’insiste : le parent doit adhérer au projet de son école. Et d’ailleurs, il y a trois documents à lire avant d’inscrire son petit. Lisez bien les projets des établissements, le règlement d’ordre intérieur et le règlement des études ».

Rassurez vos enfants

La responsable des inscriptions pour la Fapéo insiste sur le fait de garder son calme. « Vous allez attendre, mais ça va bouger. Quoi qu’il en soit, il faut rassurer son enfant. Je sais de quoi je parle, je suis moi-même dans le cas. Ma fille est en 6e. Elle me demande si elle est sûre d’être dans l’école de ses copains/copines. Je lui dis qu’on va tout faire pour et je lui répète : ‘Zen, cool, il y aura une solution quoi qu’il arrive’. Il ne faut pas faire peser cette pression sur nos enfants ».
Vous pouvez lui expliquer que même s’il/elle n’est pas avec ses ami·e·s, rien ne l’empêche de continuer à les voir et surtout de s’en faire de nouveaux. Dans cette période d’incertitude, il ne faut pas hésiter à ramener des éléments positifs. Revenons-en aux aspects administratifs.

La remise, c’est maintenant

Les inscriptions se font ce 19 février, jusqu'au 9 mars inclus. Vous avez donc trois semaines pour bien faire vos choix. Peu importe que vous remettiez votre formulaire d’inscription aujourd'hui à 0h01 ou le 9 mars à 23h59, la chronologie de dépôt ne compte pas.
Après, les établissements secondaires attribuent leurs places aux nouveaux élèves et, si nécessaire, classent les demandes d’inscription selon les critères établis par le décret. Pas d’improvisation, donc. Pour rappel, aucun établissement n’est en droit de vous demander de bulletins de notes, de bulletins de salaires et encore moins de l’argent, etc.

Un petit coup de rétroplanning

Après le délai des trois semaines, c’est la CIRI qui prend le relais pour attribuer les dernières places que les établissements n’ont pas pu partager. Cette commission informe ensuite sur la répartition des élèves dans les écoles. C’est donc à partir de ce moment que vous savez si votre enfant est inscrit dans l’école de votre choix ou s’il est sur liste d’attente. Encore une fois, Véronique Thier rassure, un enfant en 30e ou 40e place sur liste d’attente peut tout de même intégrer l’établissement de ses rêves.
Une fois l’info reçue, les parents ont dix jours ouvrables pour confirmer ou renoncer à certaines de leurs demandes d’inscription. Et à partir du 23 avril, les inscriptions reprennent, mais l’ordre d’arrivée sera pris en compte, cette fois.
Les listes d’inscription définitives seront bouclées le 24 août 2018. Pas possible, donc, de rester inscrit dans deux écoles après cette date.
À partir de là, il ne reste plus qu’à souhaiter que chacun trouve « école à son pied ». Parents wallons, savourez votre tranquillité d’esprit. Parents bruxellois, armez vous de patience. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés jusqu’à la rentrée.

La rédaction

Aide et infos

Besoin d'infos ? Deux associations peuvent vous aider. Infor Jeunes Laeken apporte des renseignements et un accompagnement administratif sur les dispositions du décret d’inscription. Et l’antenne de Quartier Libre (pas son siège social) qui aide et informe les parents qui le souhaitent. Nous avons d’ailleurs contactés ces derniers, ce matin : « Nous insistons nous aussi sur l’importance d’être convaincu de son premier choix en tant que parent. Nous ne voulons pas rentrer dans une spirale et faire écho aux médias. Pour l’heure, personne n’a de maîtrise sur ce qu’il va se passer. Peut-être que les parents vont faire des choix surprenants qui débloqueront les solutions. Agissez donc de la manière la plus consciente, convaincue et positive possible ».

Encodez-vous

inscription.cfwb.be contient toutes les informations utiles relatives aux inscriptions (décret, liste des écoles, etc.). Vous y trouverez aussi, vers la fin du mois de mars, la liste des écoles où il y a encore de la place. Cette année, vous avez même la possibilité d’y encoder votre volet confidentiel. Attention, ça ne vous dispense pas d’une quelconque forme d’inscription, mais ça facilitera vos démarches par la suite.

Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus