Vie de parent

Propriétaires, locataires… Comment tirer le meilleur parti de votre situation

On ne visite pas le salon Batibouw si on n’a pas un projet derrière la tête. Ça peut être l’installation d’une simple fenêtre dans le toit, une chambre à rafraîchir à grands coups de peinture ou la construction d’une annexe à la maison. Ça peut être aussi une nouvelle construction… encore que, aujourd’hui, 60 % des visiteurs viennent plutôt y chercher des réponses à leurs questions de rénovation. Vous faites partie de ceux-là ? Entrez dans un ou plusieurs des treize palais de Brussels Expo.

Propriétaires, locataires… Comment tirer le meilleur parti de votre situation

Aujourd’hui, on vient à deux visiter Batibouw : monsieur, madame… et parfois même l’un ou l’autre enfant (il y a d’ailleurs une garderie prévue le week-end !). Et on ne vient plus aussi jeune qu’il y a dix ou quinze ans. Plus d’argent ! Les plus jeunes préoccupés par leur futur nid ont bien 30 ans et plus. C’est sans doute pour cela que le salon a choisi comme thème de l’année : « Gardons l’habitat abordable ».

Propriétaire de plus en plus tard !

Une gageure en ces temps où, même hors de la capitale, les prix restent élevés. Et ce n’est pas tout. Les banques sont de moins en moins généreuses, les décrets, lois et certifications (comme celui de la performance énergétique, le PEB) sont toujours plus exigeants, plus complexes et n’encouragent pas toujours l’accès à la propriété pour beaucoup de jeunes parents.
Or, sur les cinq millions d’habitats en Belgique, la moitié a plus de trente à quarante ans. Difficile dans de tels logements qui n’ont, par exemple, pas de murs creux, de placer de l’isolation. Et quand on sait que le score énergétique est calculé sur la base des matériaux utilisés, des valeurs d’isolation du toit, des fenêtres et des portes ainsi que de l’installation de chauffage, de refroidissement et d’eau chaude, certains ont quelques sueurs froides face à la montagne de travaux qu’ils devraient envisager pour avoir le label énergétique.
Geert Maes, directeur du salon Batibouw, déplore que le gouvernement (pardon, les gouvernements, car ils sont plusieurs à porter cette compétence) se préoccupe surtout des nouvelles constructions au détriment des vieux logements à réaménager. « Plus de primes, de subsides ou d’autres aides comme des emprunts à 0 % seraient les bienvenus, conclut-il, pour que les jeunes ménages puissent enfin décrocher le chiffre magique qui leur permettrait d’avoir une maison économe en énergie. » (Lire leligueur.be/2013-19 pour en savoir + sur le PEB et autres travaux obligatoires pour lesquels les aides varient en fonction des Régions). Et derrière les primes et autres encouragements financiers, il y a souvent les parents qui prêtent ou qui donnent une certaine somme.

 De A comme architecte à Z comme zingueur

Treize palais sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Cette plateforme gigantesque qui rassemble tous les secteurs a cependant ses stars : le palais 11 et ses cuisines en est une, le palais 7 et ses salles de bain en est une autre. Les palais 10 et 12 qui ont pour thème tout ce qui tourne autour du chauffage et des énergies renouvelables ont aussi leur petit succès. Enfin, on aurait pu croire que le gros œuvre - briques, tuiles, ardoises - n’intéressaient que les pros. N’en croyez rien : la couleur de la brique, celle de la porte de garage sont des préoccupations aussi très tendance.
Pour préparer cette visite, notre dossier a questionné architecte, entrepreneur, avocat, assureur, notaire, etc. Tous ces acteurs du et autour du bâtiment vous donnent des pistes pour tirer le meilleur parti de votre situation… en cette période où votre pouvoir d’achat n’est pas des plus brillants.
Infos sur www.batibouw.com

Myriam Katz

Sur le même sujet

Budget, isolation, chauffage, rénovation, location, achat. Préparez votre maison pour l’hiver

20h30 : il fait déjà noir. Sans doute l’été radieux nous a-t-il fait oublier que, tôt ou tard, les jours raccourcissent et que le ciel peut être bas et noir. Premiers frissons d’automne. C’est dans ces moments-là, pas très poétiques certes, que vous pensez chauffage, courants d’air et autres problèmes d’étanchéité. Il est temps d’aménager votre « coquille » pour l’hiver.

 

Devenir proprio : quelques conseils

Jeune couple avec jumeaux, nous aimerions devenir propriétaire car ça nous fait mal de verser un loyer pour rien. Quelles sont les questions prioritaires à se poser avant un achat ?

 

Devenir propriétaire, la galère !

30 ans, un boulot, en couple, et des projets de vie plein la tête… Avec une priorité : avoir un toit. Mais acquérir un bien immobilier, en pleine crise, c’est le parcours du combattant. Même hors de Bruxelles, notre très chère capitale. Conseils, astuces et réflexion d’une future jeune propriétaire pour ceux qui souhaitent suivre le même parcours.

 

Préparez votre maison pour l’hiver : budgeter

Je suis une maman seule avec un préado et j’aimerais acheter soit une petite maison, soit un appartement. Est-ce encore possible d’emprunter dans mon cas ? À quoi être attentive côté budget ?

 

Préparez votre maison pour l’hiver : louer

C’est mon premier boulot. Et aussi mon premier logement que je loue avec mes deniers. L’appartement est sympa, spacieux, lumineux, bien conçu pour vivre avec des enfants, mais vétuste. Les châssis sont pourris, la porte brinquebale… Quels sont mes droits de locataire ?

 

Préparez votre maison pour l’hiver : rénover

Jeunes parents, nous avons des enfants de 3 et 5 ans et nous sommes propriétaires d’une vieille bâtisse qui exige de sérieuses rénovations.

 

Je veux devenir propriétaire

Trois ménages sur quatre sont propriétaires de leur logement. Le Belge a bel et bien une brique dans le ventre, mais jusqu’à quand ? Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile d’acheter un bien, surtout quand on ne dispose que d’un seul revenu. L’accessibilité aux prêts hypothécaires devient de plus en plus compliquée et les banques sont de plus en plus frileuses : périodes de remboursement raccourcies, garanties augmentées... Y aurait-il d’autres pistes ?

 

Je souhaite rester propriétaire

Entretenir sa maison ou faire face aux charges souvent très élevées des immeubles en copropriété n’est pas toujours possible : problèmes de boulot, rupture familiale où chacun se retrouve seul à payer les frais. Quelques idées pour réduire vos frais et tenter de garder votre bien sans être forcé de le vendre.

 

Je choisis d’être copropriétaire

Un Belge sur quatre est confronté aux joies et aux contraintes de la copropriété. D’après une enquête réalisée en 2010 par Budgets&Droits, les principaux avantages de la copropriété sont un moindre coût que celui d’une maison, la possibilité d’être au centre-ville et une gestion des travaux assumée par un tiers. À l’opposé, les principaux inconvénients sont des charges trop élevées, une gestion non transparente et les dettes de certains occupants.

 

Je suis locataire

La location d’un bien s’accompagne d’obligations, évidemment, mais aussi d’un certain nombre de droits. Passage en revue…

 

J’ai envie de devenir colocataire

Augmentation des prix de l’immobilier, salaires qui n’augmentent pas de la même façon… de nombreuses personnes n’arrivent plus à se loger correctement. Les familles monoparentales ou recomposées en font souvent les frais. Alors, pour ne pas se retrouver à la rue ou dans des logements insalubres, de nouvelles idées émergent.