Vie de parent

Quand la maladie de l’enfant mine
(aussi) le parcours professionnel
et les finances

Elles s’appellent Candy et Sophie. Elles ont 29 et 47 ans. L’une vit à Limbourg, petit village de la province de Liège, l’autre habite en périphérie bruxelloise. La première suit une formation d’aide-soignante, la seconde est enseignante. Deux femmes, deux parcours et un point un commun : toutes deux sont maman d’un enfant malade. Deux mères dont les parcours professionnels ont été contrariés pour prendre soin de leurs fils. Avec l’impact financier qui s’en suit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.