Vie de parent

Quitter son ancien logement
est perturbant, même à 14 ans

La maison de son enfance, c’est sacré. Même pour les ados qui, souvent, au cours d’un déménagement ne s’y retrouvent pas. Certains prétendent même que ce changement les empêche de travailler correctement dans leur nouvelle école.

Quitter son ancien logement est perturbant, même à 14 ans

Que faire ?

Se plaindre, pourquoi pas ? Laissez-les regretter tout leur saoul ce qu’ils estiment avoir perdu. Quitter la maison de son enfance, c’est une rupture ! Plus fleur bleue qu’ils en ont l’air, ils vivent avec tristesse la perte d’habitudes, de souvenirs et, surtout, de copains. Déménager, c’est effectivement perdre ses potes, même si le contact est toujours possible par internet et compagnie. Perdre les uns et ne pas encore avoir trouvé les autres, c’est angoissant.
Pas évident non plus de se faire une place dans une nouvelle école : quand on arrive en cours de route, des groupes, des clans existent et il faut jouer des coudes pour se faire accepter.

Prendre les devants. Suggérez-leur de ne pas attendre que les autres viennent vers eux. Encouragez-les à fréquenter les activités de loisirs dans votre nouveau quartier : les rencontres peuvent être plus faciles quand on a déjà un intérêt commun.
Montrez-leur discrètement les atouts de ce nouveau chez eux : plus de place pour loger les copains, par exemple, une chambre mieux isolée, un terrain de foot pas loin…

Thérèse Jeunejean

Bon à savoir

Les petits aussi ont mal au cœur

Si votre enfant a l’âge des livres d’images, offrez-lui l’album Je ne veux pas changer de maison, de Tony Ross, chez Gallimard. L’histoire pleine d’humour d’une petite princesse pas d’accord de quitter sa demeure aidera l’enfant à dire sa peine et vous permettra d’en parler avec lui.

Sur le même sujet

Chambre d’ado : cinq conseils pour la réaménager

La chambre de votre ado est tour à tour territoire, refuge, zone d’expression, d’autonomie, d’intimité, espace de jeu. Elle est aussi son espace qui incarne son opposition à vous, ses parents, plus forcément les bienvenus, à l’inverse des copains. Pour le moment, elle a encore un petit air d’enfance. Comment l’aménager pour qu’il se sente bien dans son antre ?