Vie de parent

Ré-cu-pé-rons: la fête de nos vieux objets

Nous sommes de sacrés consommateurs. Normal, il faut bien vivre. Les parents consomment. Les enfants consomment. Et nous jetons énormément. Parfois inconsidérément. Alors qu’il est possible de donner une seconde vie à nos objets. Avec, à la clé, un beau bénéfice pour l’environnement, notre pouvoir d’achat (bien entamé ces derniers temps) et, c’est moins connu, pour l’emploi.

Ré-cu-pé-rons: la fête de nos vieux objets - L'heureux cyclage

Le monde change. De nouveaux modes de vie apparaissent. Ils sont encore méconnus, comme celui du réemploi. Pourtant, cet univers de la récupération concerne tous les secteurs de la vie quotidienne : les vêtements du gamin, le vélo de la gamine, leurs jouets, l’ordinateur de maman, ses cartouches d’imprimante, la machine à laver familiale… tout, à peu près tout, peut être recyclé.

Le réemploi pour l’emploi

Pas besoin d’insister sur les bénéfices que cette activité apporte à l’environnement. Parlons plutôt des avantages engrangés sur le plan social et économique. Une soixantaine d’entreprises, en Wallonie et à Bruxelles, sont aujourd’hui rassemblées dans un réseau, Ressources, actives dans la réduction des déchets par la récupération, la revalorisation et la revente de nos biens de consommation. Certaines activités sont déjà bien ancrées et visibles dans notre paysage : pensez aux bulles qui reprennent nos vêtements, au ramassage de vieux papiers, à la récolte des sapins de Noël, etc. Mais de nouvelles initiatives naissent chaque jour. Le secteur est créateur d’emplois. Le réseau Ressources compte aujourd’hui plus de 4.600 travailleurs. Des emplois de proximité bien souvent, inscrits dans l’économie locale et qui permettent l’embauche de personnes moins qualifiées.

Du 27 avril au 5 mai

Pourtant, des réticences demeurent. Parce qu’il est plus facile d’acheter du neuf. Parce que cela prend moins de temps. Parce qu’on a envie d’avoir des produits à la mode. C’est parfois une erreur, un manque de curiosité, un peu de paresse. Et passer à côté d’opportunités insoupçonnées. Pour inverser cette tendance, le réseau Ressources organise durant la semaine qui vient une Fête de la récup’, du 27 avril au 5 mai. Dans un esprit joyeusement créatif. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges : défilé de mode, ateliers, upcyclingexpo, marché de printemps orienté jardin et jeux de plein air, vente d’ordis, relooking de meubles, etc. Un programme copieux à consulter en ligne. Créativité et convivialité sont au rendez-vous. Mais aussi qualité à travers le label Rec’up, accordé aux acteurs de la seconde main engagés dans le respect de 120 critères de qualité.
L’air de rien, récupérer, recycler peut aussi devenir une chouette activité familiale. Qui apprendra à nos enfants – à nous aussi parfois – à regarder nos objets du quotidien avec un autre œil. Soit en découvrant leur fonctionnement, soit en les transformant au gré de notre imagination. Vous avez envie de vous lancer, mais vous n’êtes pas prêt à le faire seul : un premier Repair Café s’est ouvert à Bruxelles où vous et vos enfants pouvez vous initier, autour d’un verre !, à la réparation d’objets tombés en panne. Entraide et échanges de trucs et astuces sont au programme. N’hésitez d’ailleurs pas à nous communiquer les vôtres sur la page Facebook du Ligueur !

Michel Torrekens – 26/04/2013