0/2 ans

Snifs... de 12 à 18 mois

Comme votre petit a de plus en plus d’assurance, il se risque à de nouvelles expériences physiques dont la marche, ce qui n’est pas rien. Il s’intéresse aussi à la musique, aux albums illustrés, aux poissons qui nagent dans un aquarium. Et surtout, surtout, il vous donne plein de câlins et de bisous…

Snifs... de 12 à 18 mois

Snif, ma petite mange déjà comme une grande, je regrette de ne plus lui donner le sein…

C’est l’âge où l’enfant découvre de nouvelles saveurs en suivant les habitudes alimentaires familiales. Votre petite va non seulement tester avec la cuillère - si ce n’est avec ses doigts (et c’est tant mieux ! Lire en page 14) - la texture de l’aliment, mais aussi son odeur et son goût. Pour s’habituer à une nouvelle saveur, il faut parfois en faire l’expérience jusqu’à vingt fois… et ce, dans une ambiance détendue. Beaucoup de mamans ont la nostalgie des moments complices qu’offrait l’allaitement. Vers 1 an, le lait dit de croissance ne représente plus que 50 % des apports nutritionnels. Petit rappel : le lait est un aliment liquide et pas une boisson désaltérante. Seule l’eau en est une.

La solution de Julien
« Pour le moment, j’ai Noah tous les week-ends et je m’en sors plutôt bien. J’avoue que côté repas, je lui donne des petits pots. Le pédiatre m’a dit que je ne devais pas avoir mauvaise conscience : les petits pots sont soumis à une législation très précise. Les aliments inclus proviennent de l’agriculture ou d’élevages soumis à des normes strictes. Et ils contiennent tous les apports nutritionnels nécessaires à son âge. Ils sont juste trop pauvres en graisses. Le médecin m’a proposé d’en ajouter via la tartine beurrée. Il paraît que c’est bon pour la maturation de son système nerveux ! »

J’ai acheté une veilleuse musicale pour que Tanguy s’endorme plus facilement. C’est sans effet… snif !

Entre 12 et 18 mois, la vie de votre petit garçon connaît quelques turbulences. Les premiers pas sont synonymes de premières chutes, de premières bosses. Ces expériences fortes laissent parfois des traces qui peuvent perturber l’endormissement ou même le sommeil de votre explorateur, même s’il n’a peur de rien ! Il est courant que, à cet âge-là, les nuits connaissent de fâcheuses interruptions. Il peut se réveiller jusqu’à cinq à sept fois par nuit, sans en garder le moindre souvenir.

La solution de Sophie
« Malgré le rituel des câlins du soir, mon bébé refusait de s’endormir. Alors, je suis restée près de lui, mais la puéricultrice m’a déconseillée de prolonger ce ‘mauvais’ truc. Elle m’a conseillé de le laisser pleurer cinq minutes tout seul dans sa chambre, puis de revenir, sans allumer la lumière, sans le prendre dans les bras, sans le toucher, mais en lui disant que j’étais là et que tout allait bien, qu’il devait dormir. Tout cela en moins de trois minutes. Et ainsi de suite. En trois jours, ce fut réglé ! »

Snif, j’ai peur que mon petit ne soit pas propre pour la classe d’accueil

Pas d’angoisse : l’enfant commence à être propre entre 2 ans et 2 ans et demi (un peu plus tôt chez les filles que chez les garçons !)… et les « madames » des classes d’accueil sont indulgentes pour les petits retardataires. Certains enfants, c’est vrai, acquièrent la propreté autour des 18 mois, mais c’est plutôt rare. Il faut dire que les langes sont tellement confortables et absorbants aujourd’hui, que les petits ne sont plus très pressés d’aller sur le pot. Quoi qu’il arrive, gérer ses pipis dépend de la maturité musculaire de la vessie et ça, ça ne se commande pas. 

La solution de Tiana
J’ai mis beaucoup de temps à comprendre que ma fille avait peur de tout ce qui était installation sanitaire. Peur du grand trou qui s’offrait à elle malgré le réducteur de toilettes, peur du bruit de la chasse d’eau, peur de disparaître comme le pipi ou la petite crotte dans la mystérieuse cavité. D’autres enfants ont peur pour les mêmes raisons de la baignoire parce qu’ils croient, qu’une fois le bouchon enlevé, ils vont disparaître comme l’eau… Ça semble fou, mais autant y penser.

Myriam Katz

Autant savoir

VIVE LES GRAISSES !

Les graisses ou lipides participent à la croissance du petit enfant. Il est donc important de varier les sources de lipides au cours des repas et de lui fournir les acides gras essentiels. De l’huile de colza, d’olive ou de soja dans ses légumes, du beurre ou de la margarine sur le pain, des yaourts qui ne soient pas à 0 % et du poisson deux fois par semaine. Seules graisses à éviter : les frites (snif !) et les charcuteries qui sont des graisses dites saturées.

En pratique

LES QUATRE RÈGLES DU POT

  • Asseoir le petit afin que ses pieds se posent sur le sol pour qu’il se sente dans une position stable.
  • Asseoir la petite mais aussi le petit, jambes écartées. Le gamin fera pipi comme papa à partir de 3 ans.
  • Lui mettre des vêtements faciles à retirer.
  • Lui proposer, au début, le pot tous les trois quarts d’heure.
  • Démarrer l’apprentissage si vous êtes sûr d’avoir un certain nombre de jours devant vous pour l’assumer. L’enfant ne comprendrait pas qu’on retourne au lange faute de temps !
Sur le même sujet

De 1 jour à 36 mois, 13 snifs de plaisir... et de déplaisir

Il y a des hommes (et des femmes aussi !) qui vous font du bien. C’est le cas de Samuel Greenspan, professeur de psychiatrie et de psychologie du comportement aux États-Unis qui, s’adressant aux parents, a écrit dans un de ses nombreux ouvrages : « Ce n’est pas de votre faute, mais la solution est entre vos mains ».

 

Snifs... de 1 jour à 6 mois

C’est la période un peu dure où les nuits sont entrecoupées par les tétées ou les biberons. C’est la période des pleurs inexplicables, ou du moins ceux que vous ne parvenez pas à décrypter. C’est pas mal de petits tourments, mais vite oubliés, tant Bébé est craquant et vous épate, jour après jour, par ses nouvelles découvertes !

 

Snifs... de 6 à 12 mois

Le bébé se nourrit de lait, mais aussi d’amour, d’émotions et est fait pour établir des liens. Mais plus il grandit, plus le monde qui l’entoure l’intéresse. D’autant plus qu’il devient de plus en plus habile de ses mains, qu’il commence à bien s’asseoir et que d’ici quelques semaines, il filera - à quatre pattes ou en glissant - à l’assaut du monde.

 

Snifs... de 18 à 36 mois

C’est l’âge des records visibles à l’œil nu. Les premières marches, la première course, les premières phrases… Ce n’est plus un bébé, et il nous le fait sentir. Encore un tout petit peu grandir - particulièrement entre 2 ans et demi et 3 ans - et il s’en ira à l’école.