0/2 ans

Soleil : des bienfaits,
mais aussi des dangers

On les attendait de pied ferme, et on parie que ça ne vous a pas échappé : les beaux jours reviennent. Il est si bon d’en profiter à fond. Attention tout de même, face au soleil, les jeunes enfants méritent une protection attentive. Sans vouloir jouer les trouble-fête, on vous rappelle que les coups de soleil encaissés dans l'enfance peuvent avoir des impacts très préoccupants.

Soleil : des bienfaits, mais aussi des dangers

Dans notre beau royaume, nous avons l'impression d'être souvent privés de soleil et de ses bienfaits. Il nous procure une chaleur agréable, il exerce une action antidépressive et ses rayons contribuent à la synthèse de la vitamine D, indispensable à notre bonne santé.
Mais cet astre est aussi dangereux. Il peut être responsable de coups de soleil et d'insolations, de réactions de photosensibilisation, de lucites (des affections de la peau) et de problèmes oculaires. À plus long terme, une exposition intense provoque un vieillissement prématuré de la peau et peut mener à des cancers de la peau. Et qui sont les plus exposés selon vous ?

Les enfants les plus exposés

Ce sont les rayons ultraviolets (UVA et UVB) qui agressent la peau et la fragilisent. Or, la peau d'un enfant est plus fine et plus sensible que celle d'un adulte. La couche extérieure de son épiderme est plus mince. Jusqu'à l'âge de 2 ans, la peau des enfants est encore immature et ses dispositifs de protection ne sont pas encore pleinement développés. Elle continue à être plus fragile jusqu'à l'adolescence.
Les enfants doivent donc bénéficier d'une protection accrue contre le soleil, car ils courent plus de risques de souffrir d'une exposition au rayonnement UV. En exposant un enfant au soleil, surtout pendant les heures les plus chaudes, on peut lui faire encourir des brûlures parfois graves. De nombreuses études épidémiologiques ont montré que les personnes qui courent le plus de risques de développer un mélanome malin à l'âge adulte sont celles qui ont été exposées au soleil et qui ont été victimes de coups de soleil fréquents pendant l'enfance.
Les petits sont donc plus exposés au soleil que les adultes. Ils jouent fréquemment à l'extérieur et ne prennent pas spontanément des mesures de protection contre le soleil. Par rapport à l'exposition globale aux UV d'une personne au cours de sa vie, bien plus de la moitié s'est produite avant l'âge de 18 ans.

Votre rôle ? Protéger

Les parents et ceux qui encadrent les enfants ont donc un rôle protecteur indispensable. Pour eux, cela doit devenir un réflexe de protéger les enfants dans toutes leurs activités de plein air. Il faut savoir que, même sous un ciel couvert, le rayonnement UV peut être intense et le risque pour la peau persiste.
De même, un parasol ou des vêtements légers comme un tee-shirt ne protègent pas intégralement du soleil et laissent passer une partie du rayonnement UV.
En outre, il ne faut pas oublier le pouvoir réfléchissant important du sable, de l'eau ou de la neige. L'intensité du rayonnement solaire varie aussi en fonction de la latitude (il est plus fort au sud), de l'heure et de l'altitude (déjà 20 % d'UV en plus à 1 500 m).
Enfin, les êtres humains ne sont pas égaux face au soleil. L'exposition au soleil déclenche un mécanisme de protection naturelle contre les rayons ultraviolets (UV), grâce à une augmentation de la pigmentation de la peau qui la rend plus foncée et pratique un filtrage des rayons. Mais chaque individu a une capacité de protection différente en fonction de son type de peau. Les plus vulnérables sont les individus à la peau blanche, aux cheveux blonds ou roux et aux yeux clairs.

Quelques règles de base pour petits et grands

Pour les enfants, quelques règles de bases s'imposent :

► Toujours porter un chapeau, un tee-shirt à manches longues et des lunettes solaires enveloppantes.
► Éviter une exposition au soleil entre 11h et 15h (période de rayonnement UV la plus intense), même avec une crème de protection à indice élevé, et ne jamais autoriser une exposition prolongée au soleil.
► Seules les crèmes solaires à haut indice de protection filtrent tous les rayons UV. La première application de crème doit être faite une demi-heure avant de sortir (il lui faut 30 minutes pour agir) et renouvelée au moins toutes les deux heures. Le produit est à appliquer en quantité suffisante. L'utilisation de ces crèmes ne doit pas être un prétexte pour prolonger l'exposition.
► On n'expose pas au soleil un bébé de moins de 12 mois. On le garde à l'ombre et on installe un parasol sur son landau ou sa poussette.
► Même les enfants de parents à la peau foncée doivent être protégés. Jusqu'à l'âge de 2 ans, il faut être très prudent.
► Il faut aussi donner à boire de l'eau régulièrement aux enfants, car ils se déshydratent rapidement dans la chaleur et ne sont pas capables de percevoir à temps cette déshydratation.

Jean-Paul Vankeerberghen

Sur le même sujet

Coup de chaleur du bébé : conseils pour l'éviter

Le mercure grimpe et la température dépasse largement 30°C. L'été est beau et long. Mais attention aux tout-petits. Pour eux, la chaleur est parfois plus redoutable que le soleil.