Vie de parent

Transports : un vrai un casse-tête

Qui prend la voiture pour ramener le petit à la maison ? L’aîné peut-il déjà revenir tout seul de l’école ? À pied ou à vélo? Autant de questions à régler, si ce n’est déjà fait, d’ici la rentrée. Petit pense-bête pour éviter de se retrouver à quia ce mois de septembre.

Transports : un vrai un casse-tête

IL RENTRE SEUL

Marie, deux enfants, 8 et 11 ans :
« Quelques consignes claires »

« Depuis ses 9 ans, mon aîné rentre seul de l’école. Cette année, c’est au tour du cadet. Du coup, je prévois absolument tout. Un mot dans le cartable avec les numéros à contacter en cas d’urgence. Des réflecteurs sur le sac et le manteau, car les jours vont vite diminuer. Je lui recommande bien de ne jamais courir - même s’il est en retard - car c’est au moment où l’on stresse que l’on perd ses moyens et que l’on se met en danger. Toutes les personnes du quartier sont au courant qu’il fait ses premiers pas en solo dans la jungle urbaine. Du coup, tout le monde veille. C’est encore mieux que des caméras de sécurité. »

Nos pistes
Avant 8-9 ans, un enfant ne peut généralement pas faire face à tous les dangers de la circulation. Voici quelques repères pour vous aider à le préparer à apprivoiser la rue.
Avant ce 1er septembre (vite, il reste quelques jours), faites le trajet avec lui. D’abord à ses côtés, en décryptant avec lui les dangers potentiels de la circulation, en trouvant avec lui, s’il doit prendre le bus ou le tram, des points de repère pour descendre au bon arrêt. Proposez-lui de faire le chemin comme s’il était tout seul en le suivant de loin pour identifier ces éventuelles imprudences et l’aider à les corriger par la suite. Pour en savoir + : Guide pour les parents, Il était une fois la rue à pied et en transport en commun, une brochure de l'IBSR.

Nouveau
La montre Linkoo pour les 6 à 12 ans à 120 € qui permet aussi de téléphoner aux trois numéros préenregistrés et de recevoir des appels. Elle est aussi équipée d’un traqueur GPS qui vous permet de localiser votre marmot sur votre smartphone. Et ce n’est pas fini, elle vous avertit également lorsque ce dernier aborde ou quitte une zone définie. Même si vous êtes stressé à l’idée de savoir votre enfant seul dans la jungle urbaine, pas sûr qu’il soit nécessaire d’acheter cette montre Big Brother. Pour Child Focus : cet objet n’empêchera pas votre gamin de s’égarer ou de faire des bêtises, voire même de se faire kidnapper (cas rarissime, rappelons-le !).

À PIED OU À VÉLO ?

Sébastien, une fille, 5 ans :
« À bicyclette… »

« J’en ai marre des transports, je ne supporte plus les embouteillages. Cette année, je joins l’utile à l’agréable, j’amène ma fille et je vais travailler à vélo. Tant pis s’il pleut. Tant pis s’il fait froid. Ma seule exigence, c’est d’avoir une monture parfaitement adaptée aux besoins de ma fille et à sa sécurité. J’ai hâte ! »

Nos conseils
Une actualité d’abord : si vous êtes comme Sébastien ou que vous rêvez de le devenir, Pro Vélo a besoin de votre expérience, attend votre avis pour améliorer la sécurité des cyclistes. Une enquête à remplir dès septembre.
Il n’en reste pas moins qu’en Wallonie, 74 % des élèves du fondamental sont conduits à l’école en voiture. Si vous faites partie de cette majorité, petit rappel pour la sécurité de tous :

► évitez de vous garer à la va-vite, en double file ou sur le trottoir,
► ne stationnez pas juste devant un passage piétons pour surveiller votre enfant qui traverse la rue au risque de le mettre en danger face à un automobiliste qui vous double,
► interpellez la direction de l’école et l’association de parents : sécuriser les abords de l’école peut aussi être un projet pour l’année !

PARTAGE DE VOITURE

Céline, trois enfants de 6, 9 et 14 ans :
« La co-confiance »

« Mon fils aîné est en internat depuis deux ans. Les premiers mois, il prenait les transports. Il rentrait les week-ends épuisés et repartait le lundi matin à l’aube. Nous avons donc testé le covoiturage. Nous avons rencontré une jeune fille adorable via internet, avec qui il fait l’aller-retour. Nous l’avons contactée au préalable par téléphone. Ça nous coûte moins cher que les transports et il est ravi.»

Notre point de vue
Bonne idée que le covoiturage. Cependant, avec des enfants voire des ados, on vous conseille de vous organiser entre voisins, amis ou parents d’une même école plutôt que de passer par un site internet. D’ailleurs, à notre connaissance, il n’existe chez nous aucun site spécialisé dans le covoiturage scolaire. Profitez de la rentrée pour en parler autour de vous, par exemple à la sortie de l’école : d’autres parents ont peut-être la même idée que vous sans oser l’exprimer. Quid, dans ce cas, du siège-auto ou du rehausseur, ce dernier étant obligatoire pour les plus de 3 ans et les moins de 1,35 m ? Il n’y a pas de dérogation pour tout siège concernant les moins de 3 ans. Par contre, le rehausseur n’est pas obligatoire pour les enfants qui ne sont pas ceux du conducteur ou pour des trajets occasionnels et de courte distance.
Autre projet collectif à développer entre parents via la direction et l’association de parents : le ramassage scolaire à pied qui porte aussi le joli nom de pédibus. Le principe ? Des rangs, encadrés par des enseignants, des éducateurs, voire des parents, et qui mènent les enfants de la maison à l’école à pied. Un projet qui peut d’ailleurs aussi se décliner en version deux-roues. Un site qui peut vous aider à en mettre un sur pied : www.reseaumillepattes.org

Anouck Thibaut et Yves-Marie Vilain-Lepage

En savoir +

Abonnements scolaires

Depuis avril, la carte MOBIB est le support unique à tous les transports commun en Belgique (TEC, STIB, DE LIJN, SNCB). Une carte puce à 5 € à remplir au gré de ses trajets. Elle peut s’acheter via la Ligue des familles. Pensez à faire une demande groupée avec vos cartes familles nombreuses.

Pour les moins de 12 ans

► En Wallonie (TEC) : transport gratuit. Sans carte pour les 0 à 5 ans. Avec carte Mobib et abonnement Horizon + (gratuit) pour les 6 à 11 ans. Infos : www.infotec.be
► A Bruxelles (STIB) : transport gratuit. Sans formalité pour les 0 à 6 ans à condition d’être accompagné d’un adulte avec un titre de transport. Avec carte Mobib pour les 6 à 11 ans. Infos : www.stib-mivb.be
► SNCB : gratuit (et sans billet), s’il voyage avec un adulte. S’il voyage seul : 50 % de réduction ou gratuit pour les familles nombreuses. Infos : www.sncb.be

Pour les plus de 12 ans

► En Wallonie (TEC) : tarif préférentiel jusqu’à 24 ans. Octroyé automatiquement, sans document de l’école à fournir. Réductions pour les familles nombreuses. Infos : www.infotec.be
► A Bruxelles (STIB) : tarif dégressif par famille, en fonction du nombre d’abonnement scolaire. Attestation de fréquentation scolaire à fournir à partir de 18 ans. Possibilité d’une formule MTB (STIB, De LIJN, TEC et SNCB à Bruxelles) www.stib-mivb.be
► SNCB : jusqu’à 26 ans, réduction de 80 % sur l’abonnement classique, sur présentation d’une attestation de fréquentation scolaire. www.sncb.be