Vie de parent

Un nouveau directeur général
à la Ligue des familles

Depuis le 1er mars, la Ligue des familles est dirigée par Christophe Cocu. Pour vous le présenter, nous sommes allés chercher la personne qui le connaît sans aucun doute le mieux : lui-même. Parcours, envies, ambitions, il vous dit ici l’essentiel.  

Un nouveau directeur général à la Ligue des familles

Lorsque je cherchais mon remplaçant comme secrétaire général de la Fédération des maisons médicales, un candidat m’a dit : « Il y a deux choses importantes dans la vie : la santé et la famille ». Cette phrase m’a beaucoup parlé, j’estime que c’est la vérité. D’autant plus que j’ai eu l’immense privilège de passer du pilotage d’un mouvement militant qui travaille sur les enjeux de santé à un mouvement militant qui défend les familles.
Depuis que je suis ado (ça commence à dater), je me suis engagé, bénévolement ou professionnellement, dans des combats auxquels je crois. Mon arrivée à la Ligue des familles, je l’inscris dans la continuité de cela. Mon parcours compte trois éléments qui s’alimentent : l’emploi, la formation et le militantisme. Pas d’emploi sans compétence, pas de compétence sans expérience, et quand on a eu la chance d’avoir les deux, les garder pour soi est égoïste. Baigné depuis de nombreuses années dans la culture associative, les choses importantes pour moi sont : des membres qui s’y retrouvent, des volontaires qui s’investissent, des travailleurs qui s’engagent dans un emploi qui fait sens, une assemblée générale et un conseil d’administration garants de l’objet social de l’organisation et un travail en réseau au sein de la Ligue des familles et avec d’autres.

Des enjeux majeurs et un mandat ambitieux

Le conseil d’administration m’a confié un mandat ambitieux : faire prendre à la Ligue des familles le tournant qui fera de cette organisation l’acteur de référence de la parentalité sur les prochaines années. Mon optique est de me mettre au service du projet de la Ligue des familles : un soutien politique et pragmatique aux parentalités. C’est un immense honneur de pouvoir mettre mes compétences au profit de cette vénérable institution. Tout le monde connaît la Ligue des familles, chacun à une anecdote à me raconter : l’un collait les timbres reçus en magasin, un autre voyait ses parents lire le Ligueur et un troisième allait régulièrement renouveler sa carte famille nombreuse. Des personnalités de la sphère politique et de la société civile me faisaient aussi part de l’immense attente qu’elles ont vis-à-vis de la Ligue des familles.
Les enjeux sont donc nombreux :

► Continuer notre travail de positionnement, d’expertise, de lobby politique pour développer une société parents admis.
► Proposer aux parents des avantages et services utiles et accessibles.
► Travailler en réseau, avec d’autres organisations, pour faire aboutir nos enjeux communs.
► Construire le mode de financement de demain : le « tout au subside » est un modèle dépassé. Les associations peuvent aussi se réfléchir comme entreprises d’économie sociale : innover, générer des moyens qui permettent la réalisation de l’objet social.
► Soutenir les volontaires existants, renforcer leur action.
► Intégrer dans notre fonctionnement les nouveaux modes d’engagement des volontaires : plus courts et liés à un projet.
► Être utile à plus de parents, (re)positionner l’association en matière de services.
► Politiser le débat avec les familles et l’ancrer dans la base du mouvement.
► Retrouver une sérénité et une joie de travailler en équipe !

On le voit il y a beaucoup de défis à relever, ça tombe bien, j’adore ça. Mon équipe aussi. Et nous vous donnons rapidement rendez-vous pour constater l’impact de ces évolutions.

Christophe Cocu

Carte d’identité

  • 38 ans (le 2 avril).
  • Heureux mari de Déborah et papa de Tristan, 11 ans, et Liam, 6 ans.
  • Diplômé d’un graduat d’éducateur spécialisé et d’un master en politique économique et sociale.
  • Expérience professionnelle : éducateur, directeur de fédération d’organisation de jeunesse (Relie-F), secrétaire général de la Fédération des maisons médicales.
  • Mandats passés : président de la Plateforme francophone du volontariat, co-président de SAW-B (économie sociale), membre, vice-président puis président de l’organe d’avis du secteur des organisations de jeunesse, membre de l’organe d’avis de l’aide à la jeunesse, administrateur dans des fédérations d’employeurs…
  • Militance et investissement bénévole : animateur scout, président des étudiants HEB Defré, délégué syndical, administrateur au centre sportif Arc-En-Ciel, administrateur dans l’aide à la jeunesse, chef d’unité scoute, association des parents, association de quartier…