Vie de parent

Une BD gratuite en ligne pour parler du coronavirus avec les enfants

Voilà qu’une BD sort sur le coronavirus. Déjà me direz-vous ? Oui, c’est que l’auteure de cet ouvrage se retrouve, confinée, comme beaucoup d’autres parents. C’est son fils de 3 ans et demi qui lui a inspiré La petite maladie. Elle a voulu faire œuvre utile. Dessiner un livre. Et puis le donner gratuitement à lire. On vous explique ici son cheminement et comment accéder à l’ouvrage.

Une BD gratuite en ligne pour parler du coronavirus avec les enfants

« Il n’y a rien de mieux qu’un support de livre pour ouvrir le dialogue avec les enfants sur ce qu’ils ressentent et vivent ». Voilà la base de la réflexion de Sandra Edinger. Sa Petite maladie fait 42 pages. Un album, donc. Rythmé, bien découpé, il aborde le coronavirus par le prisme de la famille d’une petite fille confrontée, comme tout le monde, à la crise sanitaire.

Au début, il y a encore école. Et puis, peu à peu, la petite maladie s’immisce dans le quotidien. Perturbant les contacts sociaux, les déplacements, les jeux, la vie de tous les jours… « Face au stress causé par la situation chez mon fils de 3 ans et demi, j'ai eu envie de faire une petite bd pour raconter ce qui nous arrive à tous ». Sandra Edinger est parvenue à ses fins, rendant compte, dans l’urgence de l’évolution de la pandémie entre préoccupation mondiale et perturbations familiales.

Une BD fraîche et intelligente

Sandra Edinger est française, mais elle vit en Belgique. Et cela depuis qu’elle a suivi le cours d’illustration à l’école des arts visuels de la Cambre. Son art, elle le développe notamment au sein de la maison d’édition Winioux. Elle le perfectionne aussi, en continuant de se former au Wolf à Bruxelles, avec notamment Kitty Crowther, une illustratrice bien connue du prix Bernard Versele.  

Sa BD est fraîche et intelligente. À la portée des enfants, abordant les choses de façon complète, même les aspects les plus graves, La petite maladie livre un graphisme à la naïveté maîtrisée, laissant grande la voie aux sentiments les plus divers comme ceux que peut traverser une petite fille face au Covid-19. Cet univers qui, peu à peu, se referme en huis clos, n’est pas sans échappée onirique. Les magnifiques planches 15 et 27 donnent ainsi à voir les tracas qui peuvent naître dans l’esprit des enfants et, peut-être, du nôtre.

Pour diffuser son projet le plus largement. Sandra Edinger nous a contacté. « Je cherchais à voir si une structure serait intéressée de le diffuser en téléchargement gratuit à destination des parents et enseignants, afin de toucher le plus de monde possible ». C’est comme ça, qu’aujourd’hui, nous pouvons vous livrer le lien gratuit vers son album grâce à l’intervention de son éditeur, Winioux, basé en Lozère, en France, mais qui dispose aussi d’une antenne à Bruxelles.

Voici, pour vous, gratuitement de la part de Sandra Edinger, « La Petite maladie ». Cliquez sur la couverture ci-dessous et bonne lecture !

Il est aussi possible d'imprimer le livre.

Thierry Dupièreux

À découvrir

Un autre livre de Sandra Edinger

Fin de l’année dernière, l'auteur de La Petite maladie a sorti son premier livre aux éditions Winioux. Il s’appelle Le Grand débordement. Un ouvrage ludique puisqu’il comporte deux histoires qui, grâce au tête-bêche, finissent par se rencontrer au même endroit. Le livre s’adresse aux petits de 4 à 6 ans.  

Sur le même sujet

Coronavirus : des livres jeunesse en coups de pouce

Face à cette crise inhabituelle, les parents peuvent se sentir démunis pour aborder la question de l’hygiène et trouver les bons mots avec leur enfant. Voici, par tranches d’âge, quelques titres d’albums jeunesse sympas et de livres pour vous aider et aussi dédramatiser, tout en étant précis…

 

Le virus de la lecture au secours des parents

Jamais nos enfants n’ont entendu autant les mots virus, microbes, épidémie, etc. Comment leur parler de maladies, d’hygiène et de santé de manière précise, en évitant de les effrayer ? Nous avons repéré pour vous quelques documentaires, albums et romans.

 

Confinement : éloge de la lecture en ces temps bouleversés

Le confinement et la lecture font bon ménage. Cette dernière permet de s'évader par le pouvoir des mots, de stimuler la réflexion, d'aller au-delà du moment présent pour penser, déjà, le futur. Voilà un bel hommage à la lecture, complice bienvenue en ces moments de « chacun chez soi » forcé.

Une carte blanche de Colombine Depaire,
formatrice en littérature jeunesse et membre du comité de prospection du Prix Versele

 

« De ma chambre, je compte les ambulances »

Voilà un texte coup de poing, une rage exprimée en quelques mots contre le coronavirus, mais aussi contre l'insouciance. Ce texte est de Dominique Costermans, elle est malade du Covid-19. Elle a fait une rechute, elle qui avait rédigé une brochure de vulgarisation sur le virus destinée aux enfants dont on vous a déjà parlé ici. Voici l'expression d'une colère qui fait mouche.

Un texte de Dominique Costermans, écrivaine, auteure de nouvelles et de nombreuses publications didactiques, notamment sur la santé, destinées aux enfants et aux enseignants.

 

Confinement : « La solidarité entre parents, c'est essentiel »

Sandra Edinger est illustratrice. Elle vient de sortir, en version numérique, une BD consacrée à la crise du coronavirus et au confinement. Son travail, elle le donne à lire gratuitement. C’est son fils de 3 ans qui lui a inspiré son récit.