3/5 ans

Une journée en classe d’accueil

Il est 8h30 et les enfants de la garderie sont en classe avec Madame Nathalie. « Bonjour Louise ! Bonjour Marius ! ». L’institutrice a un mot pour chaque « petit » en accueil ou « grand » de 1re maternelle. Un bisou à Madame, la mallette dans un bac, les tartines dans un autre et les enfants se dirigent vers la table des marqueurs, des briques ou des autos.

Une journée en classe d’accueil - Thinkstock

« Hé bien, Hugo, qu’as-tu fait ? ». Le petit garçon a un gros coup sur le front. « Il s’est cogné », dit son père. Une minute sur les genoux de Madame, un bisou à papa et Hugo, à l’invitation de l’enseignante, s’en va rejoindre les autres.
Arrive Noémie. « Elle va être très sage », précise sa maman. « Elle me dira quand elle doit faire pipi ! », ajoute Madame. Dans la classe, un coin à langer est aménagé comme à la crèche, avec sac personnel pour les langes et les vêtements de rechange.

Chut ! La classe commence

Il est 9h. « Les petites mains en l’air ! Les petites bouches fermées ! On range la classe ! Juliette avec Corentin ! Noémie, les petits animaux. Théa, tu te promènes, tu ne ranges pas… »
Tous se retrouvent dans le coin accueil. Au mur, leurs photos et les prénoms des aînés. On chante : « Bonjour, tout va bien, j’ai mes dix doigts… ». À l’appel de leur nom, les grands vont coller leur prénom à côté de leur photo, les petits leur photo…
Et puis, on papote : « On a décoré la classe, pourquoi ? - C’est bientôt les cloches de Pâques ! - Dans le coffre à trésor, j’ai apporté des choses… Maëline, tu pêches ? ». Rires, excitation, suspens.
Très courtes, les activités s’enchaînent. 9h15, on apprend une chanson de Pâques,  quelques croquis l’illustrent et Madame les fait décrire aux élèves. À chaque instant, sans en avoir l’air, elle précise le vocabulaire : « Les enfants cherchent les œufs ? On les cherche s’ils sont cachés mais ici, on les voit… donc, on ne les cherche pas, on les ramasse… »
Les grands mettent les images en ordre et les racontent.

Changement tous les quarts d’heure

Un quart d’heure pour une activité, c’est le maximum, en alternant calme et mouvement. On passe ensuite à autre chose. Louise pleure : « Il m’a mordu ! Non, c’est lui qui l’a frappée ! ». Madame connaît ses élèves : « Tu vois qu’il a du chagrin, tu lui dis pardon ? »
Les petits s’installent avec des planchettes, délimitent des prairies où ils placent des moutons colorés. « Tous ne connaissent pas les couleurs, mais ils ont le temps ! En accueil, l’important c’est de découvrir le matériel et surtout, d’apprendre l’autonomie.… »
Trois grands colorient des œufs en tenant compte d’un nombre de points indiqués. D’autres découpent des bandelettes qui garniront des cloches. Abby et Mathis mettent leur tablier et travaillent en papier mâché ! Celui qui a terminé se rend au coin autos ou poupées…
9h50. On range ! « Eh là, on n’est pas des chats, essuyez la table, plutôt qu’aller en-dessous ! ». Madame élève un peu la voix : « On ne joue pas à cache-cache, on se donne la main. On danse ! ». Les enfants frappent dans les mains, sautent, se défoulent ! Une danse connue, puis une nouvelle où l’on appelle le soleil avec force gestes et onomatopées !

Après la collation

Petit train, maintenant, pour aller manger une compote de pommes préparée par une maman. Chaque enfant a son bol et son gobelet d’eau. Hou là là ! Une odeur : « Qui a fait caca ? Pas moi, pas moi… ». Madame vérifie, change le coupable en deux temps trois mouvements et revient à la collation… Comment fait-elle ?
Les grands s’habillent pour la récréation tandis que l’institutrice aide les plus jeunes.
Retour en classe : on va faire pipi et on s’assied par terre. « Maman ? Papa ? », interroge une petite voix. « Tantôt », répond Madame. Elle enchaîne : « On regarde les travaux des plus jeunes. Qu’as-tu fait ? - De la colle - Tu as collé où ? - Papier… »
Dernier arrivé en accueil, ce petit ne parle guère. Les niveaux de langage sont très différents mais, le plus souvent, les progrès sont rapides ! À leur tour, les aînés expliquent leur activité et tout le monde applaudit.
11h05. Musique : l’institutrice tape sur le tambourin et les enfants, assis par terre, agitent un œuf sonore. Un coup. Un silence. Plus vite, plus lent… Les enfants rient puis se promènent, posent l’œuf sur la table, sur le ventre, la tête, entre les jambes. Facile pour les grands, pas évident pour les plus jeunes. Victor, l’œuf à la main gauche, cherche à le placer sous son bras… gauche avant de changer de main !
11h20. Tout le monde est au calme pour l’histoire de Romarin le poussin. Bouche bée, les enfants écoutent, les grands sur le banc, les petits dans leurs jambes.
On rechante la chanson apprise le matin et puis… on va manger. Un premier service pour les nouveaux de l’école.
De retour en classe, on se débarbouille, Madame change les langes, on s’habille chaudement et c’est la récré de midi !
13h30. Sieste sur la mezzanine.
14h. Les grands qui ne dorment pas se retrouvent en bas pour des jeux calmes. Au réveil des autres, la journée scolaire sera pratiquement terminée…

Thérèse Jeunejean

Sur le même sujet

En classe d’accueil à 2 ans et demi, oui mais…

Le boom démographique que connaissent certaines communes bruxelloises a de lourdes conséquences sur les écoles et ce, dès la maternelle ! Celles-ci manquent de places ! Alors, pour être certains d’en avoir une pour leur enfant, la plupart des parents l’inscrivent à 2 ans et demi en classe d’accueil.