Vie de parent

Une vidéoconférence destinée
aux enfants pour parler stress
et anxiété

Votre enfant semble stressé ou anxieux ? Des chercheuses de l'UMONS l'invite à participer à leur vidéoconférence pour enfants le jeudi 19 novembre à 18h. Elles projettent de rassembler en ligne des jeunes de 6 à 25 ans pour les aider à prendre soin d’eux dans ce contexte particulier du Covid. Et les parents ? Ils sont aussi de la partie.

Une vidéoconférence destinée aux enfants pour parler stress et anxiété

Sur Facebook, plus de 650 personnes se montrent intéressées par l'évènement : une visioconférence destinée aux enfants et aux jeunes pour aborder avec eux la question du stress et de l’anxiété. Elle fait suite au projet « Home Stress Home », un site internet en constante évolution, né du premier confinement, qui propose aux jeunes d’évaluer leur niveau de stress et d’anxiété en utilisant des outils adaptés à leur âge et en participant à l’amélioration de leurs connaissances.

Suite aux premiers résultats de ce site, et en vue de continuer à toucher les enfants et les jeunes sur les questions de stress et d’anxiété, les chercheuses à l’initiative de Home Stress Home se lancent dans l’organisation d’une conférence adressée aux enfants. Pourquoi les viser en particulier et comment faire pour maintenir leur attention en ligne ? Justine Gaugue, chercheuse à l’initiative du projet avec Mandy Rossignol et Laurence Ris, en explique la stratégie.

En disant « enfants et jeunes », nous n’excluons évidemment pas les parents, bien au contraire. Ce sont des partenaires essentiels sur ces questions.

Vous organisez une vidéoconférence pour les enfants intitulée « stress et anxiété, comment prendre soin de soi ? ». Quels en sont les objectifs ?
Justine Gaugue : 
« L’idée vient d’une conférence en ligne organisée dans les pays scandinaves qui s’adressait spécialement aux enfants pour aborder cette période étrange du Covid. En la regardant, nous avons eu envie de transposer notre dispositif Home Stress Home en une conférence à l’attention des enfants et des jeunes de 6 à 25 ans. En disant 'enfants et jeunes', nous n’excluons évidemment pas les parents, bien au contraire. Ce sont des partenaires essentiels sur ces questions. Nous souhaitons présenter en quoi la situation actuelle est particulièrement génératrice de stress et d’anxiété et donner les premiers résultats obtenus par notre application Home Stress Home. »

Une « conférence entièrement pensée pour être compréhensible auprès des enfants », cela ressemble à quoi ?
J. G.
« Nous sommes encore en train d’y travailler, mais nous pensons à des illustrations imagées et un ton assez différent d’une conférence traditionnelle dans laquelle nous aurions un discours continu alimenté d’un powerpoint. Ici, nous allons dynamiser les choses en partant de questions, celles qui sont les plus fréquemment posées, et nous allons y répondre. Par ailleurs, nous allons essayer de multiplier les formats imagés, projeter des témoignages d’enfants par rapport à leur vécu et leur anxiété. Enfin, nous essayerons de mettre un peu d’humour, car c’est important, surtout maintenant. »

Nous espérons aussi que suite à notre conférence, parents et enfants disposeront d’outils pour discuter entre eux de ces questions-là.

Quel sera le rôle des parents intéressés par une participation à cette conférence ?
J. G. « Le rôle sera essentiellement d’accompagner les plus jeunes en postant des messages via le chat, en répondant aux sondages, etc. Nous espérons aussi que suite à notre conférence, parents et enfants disposeront d’outils pour discuter entre eux de ces questions-là, pour partager leurs inquiétudes, et s’orienter vers des solutions. »

Actuellement, sur Facebook, plus de 650 personnes sont intéressées à participer. Comment organiser une conférence pour autant d’enfants et de jeunes ?
J. G.
 « Nous envisageons de fonctionner de manière interactive avec un dispositif qui permet de créer des sondages en ligne et en direct. Nous sommes soutenus par l’équipe du MUMONS qui a l’expérience des conférences en ligne et nous permet de mettre en place cette activité. Il s’agit d’une conférence, mais il y aura aussi des petits moments avec des questions qui seront posées et chacun pourra répondre par chat, ce qui nous permettra d’avoir un feed-back. Nous sommes conscientes que c’est une première, nous n’avions jamais organisé de conférences pour enfants avant, nous allons voir ce que cela donnera. »

La tranche d’âge que vous ciblez est assez large (de 6 ans à 25 ans, sans compter les parents). Ces publics n’ont pas toujours la même façon de communiquer. Comment faire pour toucher tout le monde ?
J. G.
 « Vous avez raison, mais nous avions envie de tenter l’expérience. Ces tranches d’âge ont en commun le fait que la communication sur l’anxiété ou le stress leur est rarement adressée. Souvent, elle concerne davantage les adultes. Nous souhaitons envoyer le message selon lequel l’anxiété touche autant les enfants et les jeunes que les adultes, singulièrement dans le contexte actuel. Nous avons des études qui montrent que ces tranches d’âges sont très affectées par l’anxiété. Après, nous communiquerons aussi sur les spécificités propres à chacune de ces tranches d’âge. Cette conférence en ligne, c’est un challenge qui nous confronte à un véritable enjeu : celui d’adapter notre propos à toutes ces personnes en même temps. »

Alix Dehin