Vie de parent

Vacances : 12-15 ans et + - Dépense d’énergie et sensations fortes

Propre à l’adolescence, cette envie irrépressible de liberté, accompagnée d’une (légère tant qu’à faire) prise de risques. Ce rêve, votre jeune va le réaliser dans bon nombre d’activités sportives, notamment celles qui se pratiquent en été, loin des terrains de compétition. Nos suggestions pour qu’il se bouge seul, avec ses potes ou avec vous.

Vacances : 12-15 ans et + - Dépense d’énergie et sensations fortes

Rollers, la ville est à vous

Parmi les rendez-vous traditionnels de l’été, les Roller-bike parades, chaque vendredi soir dans la capitale. D’autres dates sont prévues en Wallonie (Charleroi, Nivelles, Tournai…) et en Flandre. Le principe ? Un parcours - une quinzaine de kilomètres - sécurisé et encadré dans les rues fermées à la circulation pour l’occasion. À faire en roller ou à vélo (les vélos fermant le cortège). Si votre ado a moins de 14 ans et qu’il réclame un brin d’autonomie, laissez-le faire le parcours avec ses copains pendant que vous faites de même avec les vôtres. Gratuit ! Toutes les dates sur www.belgiumrollers.com

 Les petits sont là aussi ?

► Difficile d’embarquer les moins de 12 ans dans les Roller-bike parades : outre la distance, il est impératif de pouvoir freiner aisément. Une adresse parmi d’autres pour initier les préados à cette discipline qui développe l’équilibre, la souplesse et la motricité d’une manière globale : la patinoire du Bois de la Cambre où l’on initie gratuitement les plus de 8 ans, chaque samedi de l’été. D’autres adresses encore via www.rouliroula.com
► À consulter aussi pour les débutants comme pour les plus aguerris : Le manuel du parfait roller, une brochure de l'IBSR.

Jeux d’adresse venus du nord

Ringarde pour vos ados, la pétanque ? Proposez-leur une partie de Molkky (Tactic). Le principe de ce jeu traditionnel finlandais, désormais à la mode chez nous : faire tomber des quilles numérotées de 1 à 12 à l’aide d’un lanceur en bois. Un jeu d’extérieur qui développe l’adresse et la tactique. Bonne humeur à la clé.
Et si vos ados sont déjà des as du Molkky, tentez le Kubb (Tactic). Même principe : renverser les blocs de bois de l’adversaire à l’aide d’un bâton, mais avec une tactique plus complexe.
En vente dans les boutiques de jeux et de jouets, à louer en ludothèque ou à fabriquer soi-même pour les bricoleurs. Pour le jardin, le parc ou la plage. Et pourquoi pas aussi pour le camp scout ?

Slackline : en équilibre sur fil

Jouer les funambules sur une sangle élastique (slackline) tendue entre deux arbres : une activité estivale et fun. Et sans danger puisque cette sangle n’est pas installée en hauteur, mais près du sol. De quoi développer l’équilibre et la concentration, mais aussi l’adresse et le tonus. Les plus aguerris tenteront ensuite de réaliser des sauts et des figures… comme sur un trampoline. Sympa pour amuser vos ados et leurs amis, à la ville comme à la campagne et même à l’intérieur si vous avez de grands espaces. En vente dans les magasins d’escalade ou de montagne et chez Décathlon.

Des sports entre pairs

Profiter des vacances pour faire des activités avec son ado, c’est important. Mais à cet âge, lui permettre de se retrouver entre pairs l’est tout autant. Pourquoi pas l’inscrire à un cours de sport durant votre séjour à la mer ou à la montagne ? Les idées qui allient plein air et grandes sensations ne manquent pas. Pointons côté eau : le surf, le windsurf, le bodyboard, le kitesurf, le canyoning, le catamaran… Et côté air : l’escalade, l’accrobranche, l’alpinisme, le parapente…
Conseils : autant de disciplines à pratiquer uniquement avec un moniteur ou un accompagnateur expérimenté.

Et pourquoi pas un stage ?

► Avec l’UCPA : des dizaines de disciplines, dans de nombreux centres en France. Départs possibles depuis Bruxelles.
► Avec Horizons Jeunesse : des séjours sportifs, notamment en France et en Espagne. Réduction pour les membres de la Ligue des familles.

Sports, version plage

À l’image du beach-volley, d’autres sports collectifs, tels le rugby ou le football, se déclinent aussi en version plage. Plus spectaculaire et plus fun, mais tout aussi exigeant : courir ou sauter dans le sable étant d’ailleurs bien plus fatigant que sur un sol meuble. L’occasion pour votre ado de s’initier et de prendre goût à une discipline tout en s’amusant.
Des rendez-vous, avec des compétions ou des initiations :

► Beach-volley à La Roche-en-Ardenne du 10 au 12 juillet - àKnokkedu 7 au 9 août - au Roeulx du 15 au 16 août.
► Beach-rugby, si vous êtes en vacances en France, Beach-rugby tour du 22 juillet au 16 août.
► Et si vous ne partez pas : les plages en ville installées durant l’été, à Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Tournai, Namur, Seraing...
► Nouveauté, côté matériel : The wiz net (Kipsta), un kit qui fait office de filet de volley (mais aussi de badminton ou de tennis). À emporter partout. En vente chez Décathlon.

Quand le sport flirte avec la culture

Mouvements, culture et nature font parfois bon ménage. La preuve avec Tempo d’Éole, cette compagnie qui mêle dressage de chevaux et arts du cirque. Plusieurs représentations cet été en Wallonie.
Dans la même veine, Free Whelling, une expo dans le cadre de Mons 2015 qui nous fait réfléchir sur la place du vélo dans nos villes et nos campagnes.
Attention : jusqu’au 27 juin. À faire donc durant les jours blancs de votre ado, si vous avez l’occasion de prendre congé.

Marcher sur l’eau

Grand classique, rafraîchissant les jours de grandes chaleurs : le canoë et le kayak. Pour voir du pays et se retrouver en pleine nature, en ayant des sensations de glisse tout en perfectionnant la coordination de ses mouvements. En Wallonie, possible sur la Semois et sur la Lesse.
Toujours côté sport d’eau, une discipline qui a le vent en poupe : le paddle, un sport qui se pratique debout (ou à genoux pour les débutants) sur une planche que l’on propulse à l’aide d’une pagaie. Idéal pour travailler l’équilibre. À tester notamment à Namur cet été.

Bivouac au cœur de la forêt

Vous avez la nostalgie des nuits à la belle étoile lors de votre vie de scout, de vos treks en montagne ou dans les déserts, bien avant que les enfants ne naissent ? Et si vous embarquiez votre ado dans cette aventure cet été ? Une possibilité chez nous : mettez le cap sur la forêt du pays de Chimay avec ses 170 kilomètres de sentiers balisés et ses 9 zones où le bivouac est autorisé.
Rappel : dans tout le reste de la Wallonie, le bivouac ou camping sauvage est interdit. Alternative à l’expérience de Chimay : planter la tente au fond du jardin d’un copain ou du terrain d’un fermier après lui avoir demandé son autorisation. À faire en famille ou tête-à-tête avec votre jeune, une belle occasion de se retrouver seul avec lui, moment de complicité propice à toutes les confidences.

Les plus jeunes sont là aussi ?

Version plus confortable et un peu moins sportive et pour alléger notamment votre sac à dos : faire étape dans une des auberges de jeunesse wallonne, notamment celle de Malmedy, Bouillon ou Champlon. Réduction pour les membres de la Ligue des familles.

Anouck Thibaut

Réductions

Toute l’année, la Ligue des familles négocie pour vous des réductions pour vos loisirs et ceux de vos enfants. Des propositions d’activités culturelles ou sportives, des stages et des séjours de vacances également.

En bref

Le sport : atout santé

En guise de conclusion à ce dossier, Boris Jidovstseff, professeur au département des sciences motrices à l’Université de Liège, nous rappelle l’importance du sport pour la santé, à l’adolescence comme à tout âge d’ailleurs : « Le manque d’activité physique augmente le risque d’obésité, de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Parce qu’il est une forme de prévention, bouger peut être considéré comme un médicament dont il ne faudrait pas se priver, et ce, dès la naissance. »

Sur le même sujet

Vacances : profitez-en pour prendre l’air !

Peut-être n’avez-vous pas la tête à rêver vos vacances maintenant ? Normal ! La période des examens bouffe toute votre énergie : il faut soutenir le moral de l’aîné, faire répéter votre second qui peine avec les tables de multiplication et malgré tout être encore attentif à votre petit dernier. Rassurez-vous, ce dossier vacances vous propose une foule d’idées à réaliser pendant les mois de juillet et d’août. Vous aimez marcher, faire du sport, vous dépenser dans la nature ? Ce dossier vous intéresse.

 

Vacances : 6-24 mois, roulé-boulé avec bébé

À quatre pattes ou sur ses deux jambes, votre bambin est sans cesse en mouvement. Petit tour d’horizon des activités d’été toutes simples pour l’aider à développer ses cinq sens et sa motricité. Le tout sans jamais le quitter du regard, évidemment.

 

Vacances : 3-8 ans - Bouger, c'est bon pour les neurones

Votre gamin(e) a la bougeotte : rien de plus normal. Ouf, l’été devrait lui permettre de se défouler (si le temps est de la partie !). Jardin, plage, bois… autant de lieux qui sont de formidables terrains de jeux. De quoi l’aider à faire des bonds en avant dans son développement moteur.

 

Vacances : 9 -11 ans - Toujours prêt à se remuer…

À la préadolescence, ça passe ou ça casse côté sport. Soit votre enfant est mordu, soit vous devez jouer d’ingéniosité pour qu’il délaisse les écrans et se mette en mouvement. Florilège d’idées ludiques pour bouger en famille.