Vie de parent

Vous êtes 61% à trouver les voyages scolaires trop chers

Les voyages scolaires, excursions et classes vertes (ou de neige) sont souvent des opportunités en or  pour les enfants de s’ouvrir au monde. Pour certains, c’est parfois l’occasion unique d’aller à la mer ou au ski. Mais, parfois, l’addition est salée et certains s’inquiètent du risque de dérives, surtout en secondaire. Nous avons voulu en avoir le cœur net : quel est pour vous l’objectif des voyages scolaires ? 

Voyages scolaires et excursions :  - Thinkstock

62 % d’entre vous trouvent les excursions et autres voyages scolaires trop chers.

Dans notre enquête sur vos coûts scolaires publiée dans le Ligueur du 16 août 2012, certains nous affirmaient qu’ils avaient dû débourser jusqu’à 1 150 € pour un voyage.
Le sentiment de payer trop varie aussi en fonction du diplôme de la mère. Plus elle  est diplômée, moins les voyages scolaires sont considérés comme étant trop chers.
À l’inverse, les enseignants, lorsqu’ils mettent leur casquette de parent sont moins nombreux à trouver les excursions trop coûteuses.
Sans doute faudrait-il affiner le résultat et distinguer ce que vous considérez comme trop coûteux : est-ce la sortie d’une journée dans telle ville ou tel musée ? Ou est-ce le voyage de rhéto à Barcelone ?
Autre point noir, selon nous : vous êtes 1 sur 3 à déclarer que le voyage scolaire est une contrainte ou une pression. Cette proportion est stable dans toutes les catégories de personnes interrogées. Nous restons cependant inquiets face  à une telle proportion de répondants qui déclarent sentir une pression ou une contrainte les forçant à payer un voyage scolaire à leur(s) enfant(s).

À quoi ça sert ?

Nous vous avons demandé quels devaient être pour vous les objectifs des voyages et excursions scolaires. Plusieurs réponses étaient possibles.

Pour près de 8 sur 10 d’entre vous, l’objectif du voyage scolaire est de vivre une expérience de groupe.

Dans une société qui prône de plus en plus l’individualisme, il est intéressant de constater que, selon notre enquête, votre toute première priorité est l’expérience collective vécue par votre enfant. On remarque que les papas comme les mamans solos accordent encore plus d’importance que la moyenne à l’occasion pour leur gamin, gamine de vivre en groupe.

Pour 4 sur 10 d’entre vous, le but du voyage est aussi de réaliser des visites culturelles.

Notons que les enseignants sont plus d’1 sur 2 à estimer que réaliser des visites culturelles doit être, à côté de la vie en groupe, aussi un des objectifs d’un voyage scolaire.

Pour près de 3 sur 10 d’entre vous, il s’agit d’apprendre à votre enfant à se débrouiller.

Pour un peu plus de 2 sur 10 d’entre vous, le voyage scolaire peut être l’occasion de découvrir la nature.

En revanche, pour moins d’1 sur 10, pratiquer du sport et apprendre une autre langue ne semblent pas être dans vos priorités pour les voyages scolaires.

Une activité nécessaire

Vous êtes 83 %  à être d’accord ou tout à fait d’accord de dire que les voyages scolaires sont nécessaires.

Sans conteste, vous êtes attachés aux voyages scolaires et vous estimez qu’il faut nécessairement les maintenir. Cet attachement se marque pour tous mais les plus accros semblent être les pères élevant seuls leurs enfants, puisque 93 % d’entre eux trouvent ces excursions nécessaires. Vous êtes aussi près de 80% à penser que c’est aussi une possibilité pour tous de voyager.

Vous êtes 9 % qui pensent que les voyages scolaires sont une perte de temps.

L’image de marque de l’école ?

37 % d’entre vous définissent les voyages et excursions scolaires comme une image de marque pour l’école.

L’idée selon laquelle ces activités seraient une image de marque pour l’école a tendance à augmenter avec vos revenus. Plus vos revenus sont élevés, plus vous percevez le voyage scolaire comme tel. Il n’empêche que, même parmi les revenus très élevés, vous restez peu nombreux à partager cette idée…

Michaël Verbauwhede

En pratique

  • Pour qu’un voyage de plus de cinq jours ait lieu dans un cadre scolaire, 90 % des élèves doivent y participer, sans quoi la sortie n’est pas autorisée.
  • La Ligue des familles propose dans sa campagne intitulée « Réduire les frais de l’école », l’idée d’un plafond pour les voyages scolaires. Ce plafond existe notamment en Flandre et certains pouvoirs organisateurs en Fédération Wallonie-Bruxelles l’ont également mis en place. La ministre de l’Enseignement a promis d’agir sur le sujet.
Sur le même sujet

Fournitures scolaires - Voyages scolaires - Soutien scolaire - Alimentation à l’école

Rappelez-vous : le 16 août 2012, nous avons publié dans le Ligueur une enquête sur les frais payés par les parents pour l’école de leurs enfants. Dans la foulée, nous vous annoncions le lancement d’une campagne Réduire les frais de l’école qui avait notamment pour but de sonder votre avis sur les frais demandés par votre établissement scolaire. La liste des fournitures est-elle exagérée ? Les voyages scolaires sont-ils trop chers ? Le prix de l’alimentation à l’école vous préoccupe-t-il ? Vous avez été 1 792 personnes à donner votre avis. Place à vos réponses !

 

Les fournitures scolaires : vous êtes 54 % à refuser de payer les manuels scolaires

Les fournitures scolaires regroupent le petit matériel (des crayons aux cahiers en passant par la calculatrice), les revues et manuels scolaires, bref, les outils pour suivre les cours. Différentes questions vous étaient posées, pour sonder à la fois votre avis sur la liste des fournitures scolaires (exagérée ou non ?) et ce qu’il faudrait mettre en place, selon vous, pour améliorer le système.

 

Soutien scolaire : Vous êtes 65% à souhaiter du soutien scolaire gratuit à l’école

Il existe évidemment différents formules pour le soutien scolaire. A côté des cours de rattrapage organisés par l’école, vous trouvez aussi des écoles de devoirs ou des sociétés privées qui organisent des cours de remédiation. N’oublions pas non plus les cours de logopédies pour les plus jeunes compris souvent dans ce même budget. 

 

Alimentation à l’école : plus de sodas à l’école : vous êtes 67% à être d’accord

La qualité de l’alimentation des enfants et des jeunes est un enjeu de santé publique. Près d’un adolescent sur cinq est en surcharge pondérale ou est obèse. L’école a un rôle à jouer à ce niveau. Les enfants y passent au moins la moitié de leur journée et y prennent des repas. Une nourriture de qualité à l’école les aide donc à être en bonne santé et à apprendre les bases d’une alimentation saine.

 

Réduire les frais de l’école, ça vaut le coût

Réduire les frais scolaires : nous avions promis de ne pas lâcher le morceau.  Engagement tenu !  Nous maintenons le cap vers un seul objectif : faire bouger concrètement les choses à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour diminuer les coûts scolaires dans toutes les écoles. L’enquête citoyenne que la Ligue des familles a menée, avec l’appui de l’institut Dedicated, donne une indication claire : 6 personnes sur 10 pensent que les frais de fournitures scolaires sont excessifs.

 

Frais scolaires : un pas plus loin

L'adage nous dit que la persévérance est avantageuse. La Ligue des familles l'a bien compris, au point qu'elle ne se contentera pas d'une première victoire. La diminution des frais scolaires est une bataille que nous menons depuis des années. Et qui porte ses premiers fruits... Marie-Dominique Simonet, la ministre de l’Enseignement, a annoncé un plan d'action pour réduire la facture scolaire. Des avancées réelles sont en perspective, d'autres restent à conquérir. La Ligue des familles est déjà un pas plus loin. Et tenace, résolument.