Tribu curieuse : les bons plans du Ligueur

 

Luxembourg Balade

La balade du Ligueur : Redu en mode bleu

La balade du Ligueur : Redu en mode bleu

Toute l’année

Le village de Redu a acquis sa réputation de village du livre dans les années 80. Plusieurs bouquineries s’y sont en effet installées dans la foulée d’un grand marché du livre rare et d’occasion organisé en 1984. Aujourd’hui, un musée s’est également invité au cœur du village. Le Mudia, un musée qui met l’art à la hauteur de toute la famille. L’endroit joue sur l’interactivité avec des applications qui mêlent jeux, films, tableaux animés, etc. Bref, l’endroit est un point de chute en soi. Mais Redu, c’est aussi un bel endroit de début de promenades.

Au départ du centre du village, plusieurs itinéraires s’offrent aux familles. L’un d’entre eux est notamment accessible aux poussettes. Là, en l’occurrence, on vous emmène plutôt sur la piste bleue. Bleue comme son balisage, mais aussi comme l’eau de la Lesse qui coule en contrebas. Après un court épisode sur les routes de campagne, on rentre dans une végétation diversifiée faite de résineux et de feuillus. Petites pièces d’eau et ruisseaux vous accompagnent dans votre descente vers la Lesse. Et là, c’est un bonheur pour les yeux. La rivière se fraye un chemin entre les rochers et les arbres couverts de mousses.
À la mi-parcours, se découvre la jolie petite chapelle Notre-Dame de Walcourt, un petit édifice religieux du XVIIIᵉ siècle. On raconte que l’endroit aurait fait l’objet de quelques miracles et que des pèlerins venaient y quémander la protection divine de leurs élevages. Un peu après cette étape historique, on délaisse la Lesse pour remonter vers le village via les routes de campagnes. Et là, c’est un autre site qui apparaît à cent lieues des écrins naturels et des vieilles pierres mystérieuses.
Au milieu des champs, voilà que s’élèvent des antennes paraboliques de l’ESA, l’Agence spatiale européenne. La station permet d’assurer le suivi de satellites sur orbite. Elle a aussi été choisie il y a deux ans comme centre « opérationnel de référence en matière de cybersécurité ». Aux abords du site, des panneaux didactiques expliquent l’histoire du lieu et son rôle scientifique.
Après six kilomètres, le circuit est bouclé. L’occasion d’aller fouiner dans une des librairies ou de prendre un chocolat chaud à l’ombre du clocher de l’église Saint-Hubert.