Carnaval : petits congés, gros effets

 

Vie de parent 

« Allez jouer dehors ! »

« Allez jouer dehors ! »

Pour les mômes des années 1980 - et ceux des générations précédentes aussi -, cette phrase résonne encore comme une Madeleine de Proust. Alors que nous étions scotchés devant la télé - déjà ! - ou tout simplement trop turbulents après les devoirs, nos (grands-)parents nous suppliaient d’aller prendre l’air. Même si on vivait en ville. Une phrase magique qui, on ne s’en rendait pas compte à l’époque, nous ouvrait les portes de la liberté. À nous les cabanes avec les copains, les colliers de pâquerettes, les courses d’escargots, les parcours de bicross dans les sous-bois ou encore les sarbacanes qui faisaient de nous des Indiens…

 

Vie de parent 

Jouer… dans la forêt ou à travers champs

Jouer… dans la forêt ou à travers champs

Bourgeons naissants, chants d’oiseaux au petit matin et soleil moins rasant : un mois avant l’heure, il y a déjà - si, si ! - comme un petit goût de printemps dans l’air. Allez hop, on chausse les grosses godasses pour aller se dégourdir les jambes en pleine nature.

 

Vie de parent 

Jouer… en ville

Jouer… en ville

Loin du bruit des voitures, les villes regorgent aussi de parcs et d’autres lieux où il est possible de se défouler et de prendre l’air. Une manière aussi de voir la ville d’un autre œil.