Les coups de cœur du Ligueur

 

 Musiques

De l’électro au tempo solidaire

De l’électro au tempo solidaire

Le groupe parisien Iñigo Montoya vient de sortir un titre qu’il qualifie « d’un peu particulier ». Et pour cause, E.S. (c’est le nom de ce morceau) reprend le chant du collectif de femmes chiliennes Las Tesis. Un hymne désormais bien connu qui appelle à la résistance et au combat pour le bien des femmes. 

Le groupe affirme avoir été touché par ce chant qu’il a voulu communiquer à travers sa musique, afin de sensibiliser, peut-être, un public différent. Récupération sous forme d’hommage ? Iñigo Montoya s’en défend, et pour que les choses soient bien claires, le groupe a décidé de verser tous les revenus perçus au départ de ce morceau à une association qui vient notamment en aide aux femmes victimes de violences conjugales, particulièrement fragilisées en cette période de (dé)confinement. C’est que les paroles de la chanson chilienne font écho à cette réalité : « Le patriarcat est un juge qui nous juge à la naissance / Et notre punition, c’est cette violence que tu vois / Ce sont les féminicides, l’impunité des assassins ». Danser en mode solidaire et militant, oui, c’est possible. 
T. D.