Les coups de cœur du Ligueur

 

 L'action de la semaine

La grève des femmes

La grève des femmes

L’idée est née au milieu des années 70. Le 9 juin 1974, pour être précis. Ce jour-là, une militante du MLF (Mouvement de libération des femmes) s’exprime ainsi : « On propose de faire grève pour que les femmes se rendent compte de ce qui se passerait si elles s’arrêtaient. Qu’elles prennent conscience qu’elles ont un pouvoir ». L’idée a fait sa petite bonne femme de chemin.

Ainsi, comme l’année dernière pour marquer le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, Vie Féminine, comme de nombreuses autres associations à travers le monde, appelle à la grève pour « montrer et conscientiser ». Entre casseroles pour faire du bruit et discours militants, l’ambition est de dénoncer les discriminations envers les femmes avec, en guise de porte d’entrée, la fameuse charge mentale, source de stress et d’injustice sociale.

La demande est donc là : « Une répartition juste des réponses aux besoins de tous et donc une prise en charge collective bien plus efficiente ». La grève est érigée en révélateur d’un déséquilibre dénoncé par le mouvement féministe. Et les hommes ? Ils ne sont pas oubliés : « Que les hommes qui veulent nous aider soient vraiment les bienvenus pour nous libérer des tâches qui nous empêcheraient de nous manifester ce jour-là… et tous les autres qui suivront ! ». Parce que la lutte pour les droits des femmes, c’est un combat journalier et collectif.     
T. D.