Les coups de cœur du Ligueur

 

9/11 ans12/15 ans Livres

Prix Versele 2015 - 5 chouettes

Prix Versele 2015 - 5 chouettes

43, RUE DU VIEUX-CIMETIERE (TOME 1)
M. Kate Klise - Sarah Klise - Albin Michel jeunesse - Trad. de l’américain par Mickey Gaboriaud Witty

Ignace Bronchon, célèbre écrivain pour la jeunesse, en mal d’inspiration depuis pas mal d’années, cherche une maison pour l’été. Dans un endroit tranquille, afin d’écrire enfin le livre qu’attend son éditrice ! Il jette son dévolu sur une maison victorienne, « un manoir de trente-deux pièces et demie ». Malheureusement pour lui, il n’a pas lu le contrat stipulant qu’il devra s’occuper du fils du propriétaire et de son félin Mystinoir. Lui qui déteste les enfants et est allergique aux chats ! De plus, Ignace Bronchon découvre que la maison est hantée par le fantôme de l’ancienne propriétaire, elle aussi écrivain pour la jeunesse… Un roman désopilant, sans narrateur, entièrement construit à partir de lettres, de dessins, d’extraits de presse et autres documents évidemment authentiques !

LE REVEUR
Pam Muñoz Ryan - Peter Sís - Bayard jeunesse - Trad. de l’américain par Pascale Houssin

C’est un livre épais de plus de 400 pages. Mais que cela ne vous décourage pas ! Ouvrez-le, feuilletez-le : la typographie soignée et inventive, la présentation aérée, la beauté des illustrations, les pages douces au toucher, tout dans cet objet livre invite à la lecture. Et ces qualités-là ne sont pas accessoires ! Quant au contenu, il se trouve que cette œuvre de fiction nous fait rencontrer un poète qui a réellement existé. C’est en effet dans quelques anecdotes liées à la jeunesse de Neftali Reyes, alias Pablo Neruda, que l’auteur a trouvé la matière première de son roman. Mais là n’est pas l’essentiel : tant pis si le grand poète chilien est inconnu des lecteurs de ce « rêveur ». On se laisse emporter dans l’histoire écrite avec des mots tout simples. On se plait à suivre les escapades imaginaires du jeune Neftali Reyes. On frémit avec lui quand résonnent les pas ou la voix du père, sévère et autoritaire. Et on se surprend à lire les extraits de poèmes habilement dispersés au sein du roman.

ALI ZAOUA, PRINCE DE LA RUE
Nathalie Saugeon - Milan (Coll. Poche Junior)

Ali, Kwita, Omar et Boubker sont des enfants des rues. Depuis qu’ils ont quitté la bande de Dib, ils vivent sur un bout de quai abandonné du port de Casablanca. Ali veut être marin et rêve de faire le tour du monde. Mais lors d’une bagarre, il est tué. Ses trois copains décident de l’enterrer « comme un prince ». Tel est en résumé le scénario d’un film réalisé par Nabil Ayouch et dont Nathalie Saugeon fut la co-scénariste. Tourné avec des enfants des rues qui jouaient quasi leurs propres rôles et un petit nombre de comédiens professionnels, il remporta un grand nombre de prix, tant au Maroc qu’à l’échelon international. Écrit à hauteur d’enfant, sans rien gommer de la dureté de la vie, mais laissant une porte ouverte à l’espoir, le roman tiré du film est un texte pudique et émouvant à partager entre adultes et enfants.

LE JOURNAL DE BLUMKA
Iwona Chmielewska - Rue du monde -Trad. du polonais par Lydia Waleryszak

Le vieil homme sur la couverture de l’album : c’est le pédagogue Janusz Korczak. Sa vie et son œuvre sont encore assez mal connues dans les pays francophones. Et pourtant, quel personnage ! Il y a 100 ans, il avait ouvert à Varsovie un orphelinat accueillant des enfants juifs. Bien plus tard, dans le ghetto de Varsovie, il refusa d’abandonner ses pensionnaires et fut donc expédié avec 192 jeunes dans le camp de Treblinka. Mais ceci est une autre histoire. Ici, dans ce journal imaginaire, ce sont les méthodes d’éducation du « bon docteur » qui sont présentées au quotidien. Méthodes qui pourraient se résumer en une interrogation essentielle : « Comment aimer un enfant ? ». Ou par cette grande idée novatrice, qui devint même le titre d’un de ses ouvrages : « Le droit de l’enfant au respect ».

L’AMOUR? C'EST MATHEMATIQUE!
Davide Cali - Sarbacane LAURÉAT 2015

Un roman court, imprimé de façon aérée qui, sans nul doute, va « parler » aux plus âgés des lecteurs de nos 5 chouettes ! Le narrateur - un tout jeune ado - n’a pas de petite amie et voudrait bien que ça change. Point de départ souvent traité en jeunesse ? Sans doute ! Mais l’originalité, ici, c’est l’introduction dans le propos de la « théorie des probabilités ». Ce n’est pas précisé mais l’exercice qui sert de fil rouge a sans doute été étudié au cours de math. Le récit est amusant. Les trois « experts en amour » qui conseillent le narrateur apportent des réponses assez représentatives du faux cynisme propre à cet âge. Mais la fin quitte ce ton détaché. Les dernières lignes sont même fort émouvantes. N’en disons pas davantage…

Les infos pour participer, c'est ici.

Avec le soutien de :

vec l

soutien de

 

 

 
Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus