Gratuité à l'école, on avance...

 

Vie de parent 

Quand l’école fait payer trop cher

Quand l’école fait payer trop cher

Attendue telle la floraison des cerisiers japonais, les inédits de Miles Davis ou le passage de papa Noël. Redoutée comme les premières gelées ou la visite chez le dentiste. Voici l’enquête sur les frais scolaires de la Ligue des familles. Avis aux amateurs, le cru de cette année a une saveur particulière : il dénonce. Pas simplement pour pointer du doigt, pas pour le plaisir distribuer de mauvaises notes, mais pour faire avancer les choses dans le seul intérêt du parent, de son enfant et de la bonne santé de l’école.

 

Vie de parent 

Quand… les parents ne peuvent pas payer : coups pour coûts

Quand… les parents ne peuvent pas payer : coups pour coûts

Si on devait citer un effet pervers de la non-gratuité à l’école ? Les très discrètes humiliations que subissent les enfants quand leurs parents n’arrivent pas à régler la facture scolaire. Les histoires absurdes ne manquent pas. Du chantage au bulletin, des réprimandes de la part des petits. La grande perdante ? La relation parent-école, qui en ressort dégradée.

 

Vie de parent 

Quand les parents paient… et que ce n’est pas toujours réglo

Quand les parents paient… et que ce n’est pas toujours réglo

Gros problème, cette grande zone de non-droit qu’est l’extrascolaire. Comprenez, tout ce qui touche au « non-scolaire », comme le temps de midi, la garderie, les activités en dehors de la classe… Un temps néanmoins important puisqu’une majorité de parents n’ont pas d’autre choix que de laisser leur·s enfant·s à l’école à ce moment. On ouvre les portes de cet espace flou.

 

Vie de parent 

Quand... les parents paient et que c'est illégal

Quand... les parents paient et que c'est illégal

Des frais illégaux à l’école : jamais dans votre établissement ! Pourtant, chaque année, des parents de tous horizons nous rapportent des faits ahurissants. Certaines écoles y vont de bon cœur. Logo brodé sur vêtements de marque, montagne de photocopies, fournisseurs onéreux... Voyons en un dessin ce que l’école n’a pas le droit de vous demander.
 

 

Vie de parent 

Quand… la gratuité se profile, voyons ce qui change

Quand… la gratuité se profile, voyons ce qui change

Cette année, la 1re maternelle montre la voie de la gratuité. Une bonne progression, même si ce n’est pas le grand frisson tant espéré par les acteurs de terrain et par les parents. Côté primaire et secondaire, si les avancées sont sensibles, le chemin à parcourir reste long. Explorons tous ces changements.
 

 

Vie de parent 

Quand… les parents ont besoin de repères

Quand… les parents ont besoin de repères

Le conseil est distillé partout dans ce dossier : que les parents ne se laissent pas impressionner, qu’ils fassent remonter les problèmes rencontrés. Souvent plus facile à dire qu’à faire. Comment être sûr de son bon droit ? Et les conséquences sur la scolarité de son enfant ? Il existe une solution à laquelle chaque année plusieurs familles font appel : le médiateur. Voyons un peu de quoi il retourne.
 

 

Vie de parent 

Quand… les parents trouvent leurs propres solutions

Quand… les parents trouvent leurs propres solutions

Mais au fait, quand les parents se mêlent de gratuité, qu’est-ce que ça donne ? Tout au long de la fabrication de ce dossier, nous avons rencontré des mamans, des papas, des enseignants qui illustrent ce que le groupe de concertation pour la gratuité appelle dans les pages précédentes « la créativité en matière de coûts ». Vous nous racontez les bonnes pratiques qui existent dans vos écoles. Souvent sorties tout droit de situations bien concrètes. Tour d’horizon enthousiasmant.

 

Vie de parent 

Quand… les coûts sont aussi liés à la pression sociale

Quand… les coûts sont aussi liés à la pression sociale

Refermons ce dossier par un chapitre qui sort souvent des radars en matière de frais : la pression mise par les enfants sur les achats effectués par leurs parents. L’objectif des jeunes consommateurs et consommatrices : le signe d’appartenance à un groupe. Tout cela a un coût. Trop souvent excessif. On en parle avec Alexandra Balikdjian, docteure en psychologie de la consommation à l’ULB, affolée par le rapport précoce de nos petit·e·s à l’image.