Bien-être

Isolement et solitude des jeunes : gare à l’effet boule de neige

Isolement et solitude des jeunes : gare à l’effet boule de neige

Des nouvelles contraintes pour les moins de 12 ans. Une reprise très limitée des activités pour les ados. Et toujours rien pour les plus de 18 ans. Depuis l’annonce des dernières mesures concernant les activités de loisirs pour les jeunes, de nombreux parents ont interpellé la Ligue des familles pour témoigner de leur incompréhension, de leur inquiétude, de leur tristesse, voire de leur colère, en constatant le peu d’espaces sociaux laissés aux enfants et aux jeunes.

 

6/8 ans SantéBien-êtreHandicap

Tous égaux avec les chevaux

Tous égaux avec les chevaux

Le temps d’un stage, chevaux et enfants porteurs de handicaps se rencontrent et s’apprivoisent à la ferme équestre de Louvain-la-Neuve. Le Ligueur a suivi au pas une séance d’hippothérapie.

 

6/8 ans Bien-êtreHandicap

« Le cheval : une vraie motivation »

« Le cheval : une vraie motivation »

Pour mieux comprendre les bienfaits de l’hippothérapie, nous avons rencontré Patrick Guilmot, directeur du centre d’hippothérapie de Louvain-la-Neuve. Il nous reçoit dans son bureau, au cœur de la ferme équestre, car même si sa fonction exige un peu de paperasse administrative, cet amoureux des chevaux aime avant tout rester en contact avec eux.

 

3/5 ans SantéBien-être

Hôpital : les clowns entrent en scène

Hôpital : les clowns entrent en scène

Hospitalisés, nos tout-petits trouvent souvent le temps long entre deux examens, deux visites. Au fil des heures et des jours, la solitude et l’ennui les gagnent. C’est alors qu’apparaissent les clowns, nez rouge et valisette à la main, poignée de fantaisie sous le bras. Un sourire décroché et la journée est gagnée. Depuis plusieurs années, Hopiclown se produit à la Clinique Saint-Pierre d’Ottignies et ailleurs avec ses jongleurs et autres sculpteurs de ballons.

 

 Bien-être

Le burn-out maternel, oui, ça existe

Le burn-out maternel, oui, ça existe

Le baromètre Ligue nous apprend que plus de 2 parents sur 10 ont le sentiment de souffrir de burn-out. 22 % ressentent une pression tellement forte qu’ils en viennent à vouloir tout abandonner. 79 % des mères se plaignent d’une grande fatigue et 66 % d’un grand stress contre 73 % et 61 % des parents tous genres confondus. Difficile de comprendre ce phénomène tant il a été tu. On vous dit tout, sous l’œil expert de la psychologue Violaine Gueritault.