Âges : Vie de

Dad, ce papa poule des années 2010 - © Chloé Vollmer Lo

Dad, ce papa poule des années 2010

En bientôt six albums, la série Dad est devenue un incontournable des éditions Dupuis. Comme dans le Ligueur, tous les parents s’y retrouvent. Mais pas seulement. C’est d’ailleurs la satisfaction de Nob : avoir créé un univers qui parle à tous !

 
 
 

 Santé

Une maman « blouse blanche » témoigne

Une maman « blouse blanche » témoigne

« On dirait que t’es fâchée ! ». Pas toujours facile de revenir l’esprit serein à la maison quand on est une « blouse blanche ». Dans le cadre du cinquième mardi de grogne et d’actions des blouses blanches, nous avons voulu prendre le pouls d’une maman qui travaille dans les soins de santé. Pour évoquer son quotidien. Pour nous faire part de ses griefs, de ses espoirs.

 

 Congés parentauxTemps

Une après-midi de libre par semaine ? Merci le congé 1/10e

Une après-midi de libre par semaine ? Merci le congé 1/10e

Curieusement, une fois que l’on devient parent, le temps paraît nettement moins élastique. C’est même une denrée rare. Alors diminuer sa semaine de travail d’une après-midi ou d’une journée tous les quinze jours, sans (trop) en pâtir financièrement, ça s’apparente au bonheur. Et c’est désormais possible avec ce nouveau dispositif attendu qu’est le congé 1/10e.

 

 Cinéma

Les frères Dardenne de retour, au cœur du fanatisme - © Christine Plenus

Les frères Dardenne de retour, au cœur du fanatisme

Pour leur dernier film, les frères Dardenne nous plongent dans l’actualité. Présenté à Cannes, Le jeune Ahmed est porté de bout en bout par Idir Ben Addi. Il incarne avec une poignante justesse le désir d’absolu d’un ado de 13 ans aux prises avec les idéaux de pureté de son imam et la vie qui palpite, toujours à portée de main. Le Ligueur s’est entretenu avec Jean-Pierre et Luc Dardenne, quelques jours avant la compétition.

 

 Adoption

Parent 1 - Parent 2 : tempête dans un verre d’eau

Parent 1 - Parent 2 : tempête dans un verre d’eau

Il y a quelques jours, la commune de Woluwe-Saint-Pierre s’est retrouvée au centre d’une polémique que notre monde formaté aux réseaux sociaux aime à faire mousser. À l’origine, une simple modification apportée aux formulaires d’inscription dans les crèches. Retour, à froid, sur un faux débat et une vraie question de société.